Wendy

 :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Mythiques validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mythique Mâle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2017
Âge du Personnage : 32 ans
Race : Wendigo
Métier :  
Multi-Compte : Meir
Actif ? : Oui
Identité Générale
★ Prénom : Wendy
★ Année de Naissance : 1984
★ Âge : 32 ans ans

★ Race : Wendigo
★ Métier : Caissier dans une superette / Videur au Casino de l’Astre. Membre du Clan des Nokomis. Héritier légitime des Wendigos.


Physiologie & Psychologie
Des carrures comme celles de Wendy, il n’y en a pas à tous les coins de rues. Il grand, vraiment grand, un mètre quatre dix pour plus de cent de kilos répartis sur tout son corps. En muscle ou en graisse, le partage est assez équivalent. Il est gros, fort, imposant, potelé et son visage ne rigole pas tellement.
Il a l’air patibulaire, prêt à mordre et pourtant ses yeux bleus sont infiniment tristes. Son visage est carré, sa mâchoire large et imposante, son nez bosselé par les coups qu’il s’est pris, des cicatrices fleurtent avec ses cheveux blancs coupé court sur son front et ses pommettes. Sa bouche se tend parfois dans un sourire quand il est sincèrement heureux, c’est à dire loin de son Clan et avec des gens qui partagent les mêmes passions que lui.
Sa peau est blanche, parsemé sur ses immenses bras de poils blanc. Il possède de grandes mains, avec des doigts lourds semblant fait pour frapper. Pourtant, ses mains sont capables de faire de très jolies choses. Il a des jambes plutôt longues et musclées bien que large et des grands pieds recouvert aussi sur le dessus d’un duvet blanc.
A l’ordinaire, il porte des t-shirts trop large pour lui à l’effigie de ses animes ou mangas préférés, avec un jeans usé. Une casquette souvent vissé sur la tête pour cacher son visage peu affable, il n’aime pas vraiment les vêtements trop serrés. Pourtant pour son travail, ou pour le Clan, il porte un costume cravate fait sur mesure, d’un blanc impeccable, avec des chaussures vernis. Parfois il porte du noir, ou du bleu foncés, mais les couleurs vives ne sont clairement pas sa tasse de thé.

Wendy ne parle pas beaucoup. Il n’aime pas prendre de décision. Au fond de lui Wendy est quelqu’un de résigné et de triste. Il n’aime pas ce qu’il est. Il n’aime pas son Clan mais ne connait que ça. C’est un grand solitaire qui se mêle rarement aux autres. Adopté par sa tante à la mort de ses parents, il s’est renfermé dans l’univers des mangas et jeux vidéo pour combler le manque de passion et d’attraits dans sa vie. La seule chose qu’il aime sincèrement, mis à part créer des figurines et dessiner, c’est son cousin Jolan. Wendy est gay. Il le sait depuis toujours, c’est comme ça. Il sait qu’il ne pourra jamais faire en sorte de procréer pour le Clan. Alors Jolan profite de lui et de son amour. C’est quelqu’un de profondément gentil à qui on oblige bien souvent de faire de mauvaises choses qui lui font faire de mauvais choix.
Il déteste tuer, il déteste chasser, il déteste l’odeur du sang, mais il est obligé de le faire pour survivre. Il n’arrive jamais véritablement à faire ses propres choix et se contente bien souvent de se laisser porter par les autres et par Jolan.
Timide, il n’aborde jamais personne, sauf dans le cadre de son travail où il peut parfois se montrer antipathique. Son physique lui vaut la réputation d’être un dur à cuir sans cœur doublé d’un égoïste. Pourtant Wendy adore aller dessiner dans un parc, ou simplement regarder en animés en riant. Féru d’ordinateur, c’est un petit geek, mais il le cache la plupart du temps car son cousin à tendance à se moquer de lui quand il parle de ce qu’il aime.
C’est quelqu’un d’extrêmement doux, qui est capable de produire de ses immenses mains, des figurines aux détails impressionnants et aux peintures d’une finesse sans égale. C’est là de toute façon son seul exécutoire. Pourtant parfois, il peut se montrer nerveux, emporté, agité. Il essaie de réfréner ses pulsions ou sentiments qu'il juge mauvais mais il peut parfois se laisser déborder.
Son petit appartement est remplit de livres, de comics, de mangas, de figurines achetés ou fabriqués et il peut passer des heures, voir des jours à regarder la télé sans bouger. Quand il se sent mal, il peut ingurgiter des tonnes de nourritures et notamment du fast food. Il a faim, constamment. Alors il mange, se goinfre pour oublier que sa véritable faim ne pourra être comblée que par une seule chose. La chair de Mythiques et d’Humains.



Biographie


♫ Go Tell Aunt Rhody

-----

Attention : langage cru, vulgaire et présence de thèmes pouvant heurter la sensibilité.

-----

« Mange, mange ou tu mourras ! MANGE ! Aller, plus vite, déchire la chair avec tes dents, mâche, encore ! Encore je t’ai dit ! Avale ! Cesse donc de pleurer. AVALE MAINTENANT ! »

L’odeur de décomposition est forte. Puissante. Lui broyant le ventre, lui retournant l’estomac. Il sent la chair putréfiée sur son palais glisser dans sa gorge, la lourde fragrance du fer lui faisant monter les larmes aux yeux. Pourtant ses narines frétillent, ses pupilles sont rétractées par l’excitation. La chasse a été bonne, il est resté derrière, il les a laissé devant.

Il a envie de vomir. Il pleure. Il pleure encore et encore. Il à peine treize ans. Il mâche, arrache la chair avec ses dents, les os craquent sous sa mâchoire, les lambeaux de peau pâle et irisée scintillent un instant avant d’être engloutit goulument. Il a faim. Il a envie de vomir. Son ventre se révulse à chaque fois mais il ne peut pas s’en empêcher. Ses lourdes mains tirent sur un bras, la chair se déchire, il le démembre avec un étrange facilité, le bruit est atroce bien qu’habituel. Et ces deux yeux verts, vides qui le fixent. Il hésite, il porte le bras à sa bouche, ouvre la mâchoire mais n’ose pas. Il déglutit, expirant fort, il tremble. Il a faim mais il ne veut pas.

Le rire de Jolan résonne à ses oreilles. Il le voit s’avancer, le corps décharné, pourrit, moisi, reprenant cette forme humaine qu’il aime tant. La lune l’éclaire. Il est beau. Si beau. Le visage si parfait. Il est plus âgé que lui. De quoi, un ou deux ans. Ce n’est qu’un enfant, mais il émane de lui cette force et ce charisme qui lui fait baisser les yeux sur le bras sanguinolent qu’il tient. Jolan est magnétique, hypnotique, à la limite de la perfection malgré le sang qui coule de sa bouche, malgré ses ongles qui pianotent sur le visage de cette pauvre fée. Il rit doucement, sa langue glissant sur la joue du cadavre puis sur ses yeux ouverts, la pointe mouillant la pupille. Il arrache une paupière avec ses dents, la croque et l’avale en souriant.

« Si tu ne te dépêche pas Wendy, elle va venir et te punir. Hâte-toi Wendy, hâte-toi ! » Dit-il de sa voix enfantine et joviale, aux accents chaud qui font frissonner Wendy.

Il déchire une oreille, la suçote, puis s’assoit pour jouer avec la poitrine découverte du cadavre. Il l’embrasse doucement, ses longs doigts fins et blancs caressant les monts vallonnées avec une douceur dont lui seul est capable. Il mordille un mamelon, rit et s’assoit sur le bassin de la pauvre créature sanguinolente.

« Viens Wendy, je veux t’embrasser ! Viens, je sais que tu en meurs d’envie. »

Son visage se fait doux, il tend la main, son poignet se dépliant avec une grâce presque poétique. Wendy avance à quatre pattes, de sa démarche pataude, délaissant le bras, il avance vers son cousin, ne pouvant s’empêcher de fixer ses grands yeux bleus. Il s’arrête, reste immobile, il attend que Jolan se penche. Il en meurt d’envie. Il sent sa bouche sur la sienne. Il sent sa langue humide et pleine de sang s’insinuer dans la sienne, il sent une caresse sur sa joue, douce, il frémit. Puis la main se referme sur sa mâchoire et lui écrase la chair, compressant sa mâchoire avec force, la langue s’insinuant au fond de sa gorge, recrachant un morceau dans son œsophage. Wendy tousse, il essai de recracher mais la poigne de Jolan l’écrase. Il le sent tirer sur ses cheveux, il lui écrase le visage contre la poitrine morte et hurle :

« Baise là ! Baise là ! C’est ce que tu es censé faire ! Fais le pour le Clan ! Fais le aller !»

Wendy pleure. Il pleure encore. Il reste là, le nez enfouit dans les entrailles, l’odeur du sang lui soulevant le ventre. Pourquoi est-il en vie ? Pourquoi doit-il faire tout cela ? Parce que c’est dans sa nature ? Parce qu’il est né ainsi ? Parce que le Clan le veut ? Pour ne pas disparaître ? Et s’il ne veut pas ? Que doit-il faire ?

Il l’aime son cousin, il n’en peut plus. Mais cet amour ne le mènera à rien. Il le sait. Il doit perpétuer la race. Ils ne sont plus que trois. Mais ils ne peuvent plus. Leur tante est trop âgée pour procréer. Elle dirige le Clan d’une maison de fer. Elle est terrifiante. Ils ne restent que deux garçons. Ils sont les derniers de leurs espèces. Alors à quoi bon…Il porte le nom d’une femme, comme un futile espoir. Mais il ne peut pas. Même pour le Clan.

Un hurlement se fait entendre, le vent se lève dans la clairière ou milles voix chuchotent en cœur. Une immense forme décharnée sorts des bois, le sang perlant sur la neige, la fumée de son souffle sortant par ses naseaux osseux. D’un puissant coup de patte Wendy est projeté contre un arbre. Il couine et s’écroule. Le reste n’est que bruit de déglutition, gémissements et appétits féroce.


---

La porte des toilettes du lycée se referment violement. Les mains habiles de Jolan glissent sur l’uniforme de Wendy pour en défaire les boutons. Sa bouche s’écrase contre la sienne, il halète. Il se retourne contre lui, pressant ses fesses contre son entrejambe. Wendy serre la mâchoire, il ne sait pas où mettre les mains. Comme à chaque fois, il essaie d’être doux, il voudrait inspirer l’odeur de ses cheveux mais Jolan ne lui en laisse pas le temps. Il sent déjà sa main dans son pantalon, il se sent déjà s’insinuer en lui dans un râle retenu.

Jolan cri de plaisir sans aucune honte, ses ongles laissent des traces sur le bois de la porte, aux côtés de milliers d’autres.

« Plus vite lourdaud ! Plus fort ! A quoi ça sert d’avoir ta carrure et ta sale gueule si ne t’es pas capable d’y aller plus durement. »

Wendy serre la mâchoire. Il aime Jolan. Mais pas comme ça. Non. Il voudrait que les choses soient différentes. Mais il obéit. Parce qu’il n’est bon qu’à ça.

-

Wendy remonte son pantalon, refermant le bouton, il sort pour aller se laver les mains, croisant le reflet parfait de Jolan qui se recoiffe avec ses doigts. Il le fixe de son air morne avant d’apercevoir qu’il l’observe aussi à son tour. Jolan grimace et lance en se penchant pour observer sa peau :

« Ce soir on sort chasser avec Mère, tu viens ? »

Wendy se crispe, son corps entier, lourd se comprime et il préfère regarder l’eau qui coule sur ses mains pour oser dire :

« Non je..je n’ai pas faim. »

Jolan soupire d’exaspération : «  Mauviette ! » Il se détourne et lisse la veste de son uniforme, ou brille l’insigne du Président des Élevés. Jolan est intelligent, beau, populaire. Il se détourne de sa démarche chaloupée, Wendy le retient par le bras : «  Atten… » Une gifle puissante lui tombe sur la joue alors que les hurlements de Jolan se font entendre :

« Ne me touche jamais sans mon accord ! Tu risques de me contaminer avec toute ta saleté là ! » Une moue de dégoût traverse son visage alors que la joue de Wendy se mets à le brûler fortement. Il déglutit, fixant la pointe de ses chaussures, reculant pour souffler :

« Désolé. Je ne voulais pas. »

« Encore heureux que tu ne voulais pas. Je te rappelle que je suis le mec le plus populaire du bahut et que je sors avec la présidente du club de gymnastique qui est une sublime sirène ! Ce qui se passe ici, doit rester ici, puis si je fais ça, je te rappelle que c’est parce que tu m’as supplié. » Il se mit à rire et imita la grosse voix de Wendy : «  Oh Jolan je t’aime, je t’aime, laisse-moi t’embrasser ! Tu es pathétique mon gros, reprends toi ! »

Le toisant malgré la différence de taille, Jolan finit par tourner les talons et sortit en laissant Wendy aussi seul qu’à l’accoutumé.

---

Son plateau du fast food est plein à craquer. Il y a aux moins trois cheeseburgers, deux grandes frites, un maxi cola, un wraps de poulet, deux super sandwichs aux bœufs et des beignets à l’oignon. Ses doigts sont poisseux, il trempe les frites dans une sauce et les enfournent dans sa bouche. Il déborde de sa chaise tellement sa carrure est imposante. Il rentre la tête dans les épaules et engloutit compulsivement tout ce qu’il peut. De sa main libre, il lit un des derniers tomes de sa série de mangas préférés. Quelques fois il jette des regards à ceux autour de lui. Il est tout seul à sa table. Il meurt de faim, mais il sait que ce qu’il ingurgite ne calmera les affres de son estomac que quelques heures à peines. Il mâche, croque, avale, déglutit. Il enfourne tout ce qu’il peut, sa bouche couverte de sauce et de gras.

« Wendy ! » Dit une voix. « Tu t’appelles bien Wendy ? »

Se tient devant lui un jeune garçon portant le même uniforme que lui. Wendy déglutit péniblement et acquiesce en silence, s’essuyant la bouche avec sa main.

« Je peux m’asseoir avec toi ? » Wendy le fixe, il fronce les sourcils un peu méfiants. Personne ne lui adresse  jamais vraiment la parole, mais il lui fait signe qu’il peut. Le jeune homme n’est pas très grand, il a de courts cheveux bleus et un sourire sur les lèvres. Il est mignon se dit Wendy, mais immédiatement il refrène cette idée et secoue la tête.

« Ahaha, bah dis donc tu avais faim ! » Dit Blue en riant avec douceur. Lui-même porte un milk-shake framboise à ses lèvres et avale une gorgée. Wendy se crispe un peu, il sait que son physique est un souci. Il renifle et dit un peu durement sur la défensive : « Qu’est-ce que tu veux ? »

Blue ouvre la bouche et prend une moue peiné : «  Désolé, je ne voulais pas te blesser. J’ai entendu dire que tu dessinais et sculptait super bien alors je suis venu te parler.»

Wendy relève la tête et le dévisage, essayant de voir si c’est un coup fourré ou si le garçon est sincère.

« Y a un manga que j’adore et je voudrais bien m’acheter une figurine, mais elles sont trop chère. J’me suis dit qu’tu pourrais sans doute m’aider ! »

Wendy se mordille la lèvre et souffle : « Peut être…. »

« Super ! » S’emporte Blue. «  Je te paierais les matériaux et je t’aiderais du mieux que je peux. Ça marche ? » Le jeune homme lui tend la main et Wendy la fixe. Il regarda la sienne et l’essuies sur une serviette en papier et la serre doucement. Ses doigts sont si petits par rapport au sien.

«  Ca marche…  »

---

Avec une minutie particulière, les énormes mains de Wendy posent les touches de couleurs avec un pinceau fin sur la figurine. Il teinte les plis de la robe pour créer des ombres et faire du relief. Penché en avant sur son bureau, il la manipule avec précaution et douceur, l’observant sous tous les angles. Il en est vraiment fier. Elle ressemble beaucoup au dessin qu’il a fait à partir des croquis de Blue. Les proportions lui semblent juste et la pose dynamique. Blue lui à payer un super silicone. Le rendu lui plait énormément.

Un sifflement se fait entendre et Wendy relève la tête pour fixer l’origine du bruit à travers la fenêtre de sa chambre au premier étage de la maison du Clan. Jolan est là, debout sous le lampadaire qui crépite dans la nuit noire. Il pleut et il n’est pas seul. Il est avec sa bande de copain et quelques hommes aux services du Clan, des loups-garous pour la plupart. Wendy soupire.

Il pose la figurine, la regarde d’un œil tendre et éteint la lumière de sa chambre. Il enfile un épais gilet et sors sous la pluie battante. Il n’y a pas besoin de mot. Il sait pourquoi Jolan à besoin de lui. Alors il enfonce ses mains dans ses poches et le suit à contrecœur.

« Tabasse-le ! Aller ! Il a craché dans mon dos ce sale batard ! Frappe-le ! Il déshonore le Clan, c’est un bon à rien.» Ordonne Jolan alors que les poings de Wendy se referment sur le col de la chemise d’un homme qui travaille pour leur tante, à la fourrure dans son dos, il s’agit sans doute d’un changeling, ou d’un loup garou.
La copine de Jolan est là aussi, elle rit doucement alors que le bras de son cousin est passé autour de ses épaules.

Il pleut fort.

« WENDY ! » Hurle-t-il alors que le poing de Wendy s’écrase dans le visage de l’homme. Il lui pète le nez, il sent l’os craquer sous sa chair, le sang giclant sur son visage. Il n’entend plus depuis longtemps les hurlements de ceux qu’il est obligé de frapper sous les ordres de Jolan. Il serre la mâchoire, faisant en sorte de contenir la bête qui gronde en lui. Il a faim. Terriblement faim.

Il mutile l’homme de ses poings, écrasant la chair comme un fou.

C’est la main de Jolan sur son épaule qui le calme. Son corps entier tremble, de la vapeur d’eau flottant autour de lui tellement il à chaud. L’homme à ses pieds gémit et les amis et les hommes de Jolan le fixent les yeux remplis de peur. Jolan lui sourit, il sort un mouchoir de sa poche et attire le visage de Wendy vers lui avec une douceur qu’il ne destine qu’à lui. Doucement, il essuie le sang sur le visage de Wendy. Il frôle sa joue du bout des doigts, caressant ses cheveux blancs et les os proéminents de son visage.

« Merci Wendy ! »

Il range le mouchoir dans sa poche et retourne prendre sa copine contre lui, avant de lui souffler en s’éloignant :

« Tu peux rentrer, je n’ai plus besoin de toi. »

Les mains de Wendy tremblent. Il a faim. Il tourne les talons, trempés et rentre.

---

Comme chaque soir le repas à table est silencieux. Jolan n’est pas encore rentré. Les hommes sont montent la garde devant les portes. Sa tante, Kishi est là. Froide, implacable, distingué, le visage émacié, ses cheveux tirés en un chignon strict et impeccable. Elle mange, découpe la viande avec ses couvert, retentissant dans la pièce le seul bruit de l’argent sur la porcelaine.

« MANGE ! » Dit-elle d’un ton ferme, alors qu’elle relève la tête pour fixer Wendy. « Jolan a été chassé exprès pour toi. Tu lui aurais dit que tu mourrais de faim ! Il a pris beaucoup de risque pour attraper cette délicieuse proie ! Sa chair est ferme et juteuse. MANGE ! »

Wendy fixe le steak dans son assiette, il découpe la chair avec son couteau et la porte à sa bouche. Il mâche, avale. C’est délicieux. Mais il n’en veut pas.

« Mère ! Me voilà ! » Dit une voix plus lointaine. Jolan entre escorté par deux hommes. Il est toujours aussi beau, il porte un superbe costume et rit de bon cœur avant d’aller embrasser le front de sa mère pour s’asseoir à table. Wendy se lève et va lui chercher une assiette qu’il pose soigneusement devant lui. Jolan lui fait un clin d’œil et commence à manger avec appétit.

« J’ai eu le job mère ! Ils ont carrément aimé ma prestation et mon interprétation. Ils ont dit que j’avais le charisme pour incarner ce personnage ! Mon agent m’a promis de faire un contrat en béton. Le pot de vin que tu as versé a été utile. »

« C’est merveilleux mon fils ! Vraiment merveilleux ! Profite de ta jeunesse pour accroite ta notoriété, quand tu sera plus âgé, le Clan t’appartiendra, ainsi que la compagnie créer par ton père. Tout sera à toi. Montres-toi en digne.» Dit Kishi avec une joie non feinte. Avant de lâcher froidement : «  Ton cousin aussi à trouver un job. Il va travailler comme caissier dans une supérette aux Milles vies…tsss..Avoir un tel travail, tu déshonores le Clan Wendy. Tu pourrais être le garde du corps de ton cousin, rends-toi utile un peu ! » Dit-elle d’un ton plein de rancœur.

Wendy baisse les yeux. Lui à envie de partir, mais il ne veut pas quitter Jolan. Il sait qu’à trop rester à ses côtés, à trop resté dans le Clan, de mauvaises choses lui arriveront, sans doute pire que ce qu’il à déjà vécu. Peut-il vraiment vivre pire ? Il sait de toute façon que si le Clan à besoin de lui, il devra répondre présent. Il le sait et cela l’achève. Il délaisse son assiette et son cousin lui prend pour la finir à sa place, avouant la bouche pleine :

« Au fait Wen’, je nous ai inscrit à l’Agence. Le Flux a été stabilisé, les premiers humains ne vont pas tarder à arriver, on va pouvoir agrandir le clan ! T’imagine ! On va redevenir une vraie famille, comme dans le temps, les Wendigos vont éviter l’extinction orchestré par ces Traqueurs. Tu vas pouvoir engrossé pleins de petites humaines Wendy, tu n’es pas content ? On va pouvoir arrêter de se cacher et de se faire passer pour des clébards de loups-garous. »

Le visage de Wendy se crispe. Il serre les poings.

« Je n’y arriverais pas. » Souffle –il.

Le poing de Jolan s’abat sur la table et il grogne : «  Bien sûr que tu y arriveras ! Ne crois pas que je vais devoir être le seul à me farcir des humaines. Le Clan doit redevenir ce qu’il était. Nous ne devons pas disparaître. C’est ce que voulais tes parents, tu t’en souviens non ? De leurs dernières paroles, justes avant de mourir, transpercé par les Traqueurs. Est-ce que je dois te rappeller que tu es l’héritier officiel du Clan, mais que tu es incapable de faire quoi que soit ? Si Mère n’était pas là, tout aurait disparu depuis longtemps.»

« Oui je..je m’en souviens. » Gémit-il.

« Bien, alors je compte sur toi. » Jolan sourit et tend sa fourchette à Wendy, un morceau de chair au bout. « Avale ! »

Wendy s’exécute.

« Comment trouves-tu le goût de ton ami Blue ? » Un sourire cruel étire alors les lèvres de Jolan.

---

Wendy à déménager depuis de longues années. Il ne veut plus entendre parler du Clan. Il ne veut plus voir les hommes du Clan le suivre pour sa « protection ». Il ne veut plus. Alors il a acheté un petit appartement. Sa tante l’ignore pour le moment, mais il sait, il sait qu’un jour il devrait assumer le poids des responsabilités du Clans des Nokomis, enfant de la lune.
Il ne mange plus. Il ne chasse plus. Il vit dans son petit chez lui, gagne sa vie entre plusieurs jobs, videur, caissier. Il vend des figurines sur internet. Il passe son temps libre à dessiner, sculpté. Il ne parle plus beaucoup et n’a pas vraiment d’amis. Sur le bureau dans son appartement, trône la figurine qu’il devait offrir à Blue.

Wendy est assis sur le sol, la manette de sa console dans la main, son casque sur les oreilles. Il ne s’est pas lavé depuis trois jours. C’est un peu sale par terre. Des magazines traînent au sol, le visage de Jolan s’étalant sur les couvertures. Il s’est fait passer pour un loup-garou pour avoir l’appartement. Les Wendigos ne sont pas les bienvenus. Nulle part !

La porte s’ouvre, Wendy lève un œil paresseux et Jolan apparaît, coiffé et habillé avec une élégance rare. Il porte un carton de pizza et retire vaguement ses chaussures avant de tomber à côté de son cousin. Il ouvre le carton de pizza et mort dans une part avant de fixer l’écran ou se déroule le jeu de Wendy. Il mâche mollement, son beau visage éclairé par la lumière de la télé.

Sa main glisse sur la cuisse de Wendy, puis il sort une enveloppe de l’intérieur de sa veste :

« Tiens, une convocation par l’agence ! Visiblement ils t’ont trouvé quelqu’un. »

Wendy y jette un coup d’œil mais grogne. Jolan rit doucement et pose sa tête sur son épaule. Les lumières de la ville clignotent. Le silence est tranquille, entrecoupé de flash lumineux.

« Tu m’aimes Wendy ? » Demande Jolan un peu inquiet.

« Oui je t’aime Jolan. » Dit-il d’un ton calme. Le sourire de Jolan s’agrandit. Il se sent rassuré. Il est superbe. Il laisse sa tête contre son imposante épaule et souffle :

« Je t’aime Wendy, j’ai besoin de toi. »

Il lui jette un regard, puis se penche pour attraper une part de pizza d’où coule un long filet de sang. Il la mâche, le liquide ferreux s’étalant sur son si beau visage faisant frétiller les narines de Wendy.

« Dis, ce soir, tu viens chasser avec moi ? »

Le Clan sera toujours là. Le Wendigo sera toujours en lui. Il n’a pas le choix.

« Oui, je viens. »

Il est pris au piège.



Derrière l'écran ?
★ Pseudo : Yun
★ Âge : 28 ans
★ Comment avez-vous connu le forum ? Messenger
★ Code : (dans le règlement en 3 parties) Voici le plus grand mindfuck de tous les voyages
★ Qui est la créatrice du Flux ? : Ourania
26.01.17 16:41
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Mâle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2017
Âge du Personnage : 32 ans
Race : Wendigo
Métier :  
Multi-Compte : Meir
Actif ? : Oui
Wendigo****
Race en voit d’extinction. Il ne reste que trois membres à son actif.

Créature terrifiante, voir cauchemardesque. Les Wendigos attaquent ceux qui se perdent en forêt pour les dévorer et s’emparer de leur force vitale. Ils sont cannibales et sans chairs de créatures mythiques ou humaines, ils ne peuvent pas survivre très longtemps. Ils raffolent tout particulièrement des fées et son capable de les traquer pendant des heures pour s’offrir un vrai festin. Ils sont liés à la nuit, l’hiver et à la nature en décomposition. On dit que leur existence est due à celles d’animaux qui seraient tombé au fond d’un gouffre, ou blessé mais pas mort, ils se seraient mangés entre eux avant de former une chimère plus morte que vivante et ainsi hanter les forêts froides du Nord.

Les Wendigos possèdent des bois sur la tête, un visage en forme de squelette de cerf, de longues dents pointues et acérées. Leur corps humanoïde est immense, replié sur lui-même, aux membres distendues et maigre malgré les larges épaules recouverte d’une fourrure rance et moisie. La peau leur colle sur les os, détaillant chaque os comme si elle allait percées leur chair à vif.
La chair avalée laisse du sang sur le squelette blanc et donne une odeur étrange de décomposition, de mort et terriblement inquiétante. Les Wendigos poussent des hurlements ressemblant un peu à ceux des loups, mélangés à des grincements de dents atroces. Ils sont rapides, ayant un odorat surdéveloppé sous leurs formes mythiques et une force colossale. Quand les ombres sont longues, ils les manipulent à leur guise, créant des formes pour effrayer leur cible et se rendent invisible quand ils se tapissent en leurs seins.

Ils n'ont que peur participer à la guerre, trop frileux de perdre des membres de leur Clan et sont pour la plupart du temps chassés par des Traqueurs pour défendre les créatures mythiques qu'ils dévorent.

Les Wendigos sont associés au péché de gourmandise, leur appétit n’est jamais satisfait et après avoir dévoré chaque victime, ils se mettent en quête d’une nouvelle. Leurs instincts est très dur à maitriser et ne peut bien souvent pas résister quand l’odeur de sang devient trop forte, les transformant en créature contre leur gré. La colère, la frustration peut aussi être un déclencheur de ses crises et pertes de contrôles. Ils chassent souvent en solitaire, ou par groupe de deux ou trois.
Ce sont des créatures assez individualistes qui se regroupent en un Clan nommé les Nokomis, qui veut dire «  Fils de la Lune ». Certains clans de Loups garous leur ont prêtés allégeance et sont sous leurs ordres. Ils vivent bien souvent entre eux et les époux et épouses étaient bien souvent choisis dès la naissance. Le Clan Nokomis fait partit de la pègre de Ta Suil, il est dirigé par Kishi, la dernière Wendigo femelle du Clan. Les casinos et maison de jeux de Ta-Suil leur appartiennent et son sous leur protection. Leur QG se trouve à l’Astre mais de l’extérieur c’est une simple compagnie de crédit.

De nombreuses boucheries leurs appartiennent aussi dans la ville et sert à camoufler les disparitions et à fournir de la nourriture au Clan qui ne peut pas vivre sans chair mythique et humaines. Leur principal objectif est de continuer à perpétuer la race pour le bien du Clan et à continuer d’être influent et puissant financièrement dans Ta-Suil.

26.01.17 16:43
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://matarragon.wixsite.com/legendutopia
Âge IRL : 33
Messages : 347
Date d'inscription : 29/10/2016
Âge du Personnage : 5216
Race : fée des rivières
Métier :  patron d'un salon de massage
Actif ? : oui
Huhuhu re-bienvenue!

Ce perso promet d'être très intéressant huhuhuhu
26.01.17 18:10
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org
Âge IRL : 26
Messages : 209
Date d'inscription : 03/09/2016
Âge du Personnage : 35 ans depuis 2 ans.
Race : Humain.
En couple avec : Personne encore. Coeur à capturer : si vous y arrivez.
Métier : Médecin Généraliste / Interniste / Ancien Légiste
Multi-Compte : Xiang ▬ Inferus ▬ Farah ▬ Cyriel
Actif ? : Yep ^^
Trop cool !
Il promet un sacré level de "l'habit fait pas le moine" ton Wendigo XD

Me tarde de lire tout ça ^^
26.01.17 20:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain
Voir le profil de l'utilisateur http://short-edition.com/fr/auteur/justine-lortal
Âge IRL : 24
Messages : 458
Date d'inscription : 31/08/2016
Âge du Personnage : 25 ans.
Race : Humain.
En couple avec : Personne.
Métier : Représentant du Domaine de l'Immigré / Prince du Bhoutan.
Multi-Compte : Nature - Lagertha Marten - Dvir Mailstrom
Re bienvenue ! Personnage qui promet en effet *^*

_________________

27.01.17 15:08
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Mâle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2017
Âge du Personnage : 32 ans
Race : Wendigo
Métier :  
Multi-Compte : Meir
Actif ? : Oui
Merci à tous, vous êtes des amours.

La fiche est finie. J'espère que ça vous plaira et que ça ira niveau contenu Smile

Des bisous <3
27.01.17 17:45
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 634
Date d'inscription : 14/07/2016
Une fiche bien sanglante, et une histoire flippante et malsaine à souhait en effet ^^'

Nous validons, pour les persos. Nous accepterons bien un PNJ de la "vieille" et nous pouvons accepter "Jolan" (ça me fait bizarre, jusqu'à hier c'était le pseudo d'un PJ Oo) en prédéfini malgré le racial en 4étoiles.
Comme nous avons accepté que Taima et Natharod soit joués tous les deux de part leur statut de fratrie.

Aussi, n'hésites pas à nous donner des listes de métier pour le Nokomi par MP ou dans le bottin adéquate. Qu'on les ajoute comme existant pour de potentiels futurs PJs intéressés par une des faces sombres de Ta Suil ^^

Sur ce, voici le code salvateur de validation ^^

Fiche Validée
Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Saol Eile et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton Métier cela serait pratique. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Notamment, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup  Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^
Nous avons aussi le Centre de Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage Wink

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration...etc.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.

Le staff te souhaite la bienvenue !

_________________
Kassandra est le compte fondateur.
27.01.17 18:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Mâle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2017
Âge du Personnage : 32 ans
Race : Wendigo
Métier :  
Multi-Compte : Meir
Actif ? : Oui
Ah j'avais pas fait gaffe pour Jolan. C'est un prenom ameradien qui veut dire nuit il me semble. Je trouvais que ça lui correspondait bien.
Je fais sa fiche de prédéfini sous peu Smile

Merci encore pour la validation et tout et tout
Tchu <3
27.01.17 21:10
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Eile :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Mythiques validés-
Sauter vers: