Kouraï, la "Sarovuivre survivor"

 :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Mythiques validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 24
Date d'inscription : 17/01/2017
Âge du Personnage : 207 ans
Race : Vouivre d'ébène
En couple avec : /
Métier : Professeure de Yoga
Multi-Compte : -
Actif ? : Oui
Identité Générale
★ Nom : Sarovruivre
★ Prénom : Kouraï
★ Année de Naissance : 1809
★ Âge : 207 ans

★ Race : Vouivre d’ébène
★ Métier : Professeur de Yoga


Physiologie & Psychologie

Physiologie/Physique
On pourrait dire de Kouraï qu’on ne saurait définir si elle est attirante ou effrayante. En effet, sa forme humanoïde est plutôt agréable à regarder : dans les environs des 1m72-75, sans compter ses cornes d’un noir profond qui lui font prendre quelques centimètres. Parce que oui, Mademoiselle possède des cornes torsadées, en forme de jolie vaguelette, partant d’un peu plus haut que ses oreilles et allant vers l’arrière. Elle a un physique athlétique, fine et musclée, cela se voit que ce n’est pas une frêle jeune femme. Son visage ovale, ses lèvres carmines et ses yeux jaune doré avec des fentes reptiliennes lui donnent un charme envoûtant. Son sourire quasiment toujours au rendez-vous est carnassier, ses canines notamment sont pointues et le reste de sa dentition est plus aiguisée que celle d’un humain. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, même si Kouraï est une vouivre d’ébène, elle arbore une chevelure argentée qui tranche avec sa peau basanée. Ses longs cheveux, raides et soyeux, lui tombent jusqu’au creux de ses reins. On peut vraiment dire d’elle que c’est une belle femme, une beauté venimeuse. En effet, Kouraï, de par ses nobles origines, a développé une démarche gracile et légère, ayant un maintien parfait. Elle dégage un magnétisme et un charisme qui ont déjà fait tourner bien des têtes. Ses gestes peuvent parfois paraître lents, cependant si l’on y fait plus attention, aucun n’est fait au hasard, tous réfléchis et efficaces. Ce n’est pas elle que l’on verrait s’agiter à tout va. Il faut en revanche se méfier de cette fausse langueur car cela n’est que la partie immergée de l’iceberg qu’est Kouraï. Elle est très loin d’être une mollassonne, pratiquant divers arts guerriers, certains jusqu’au niveau maître (le combat au corps à corps et la hallebarde). Comme pour tous ses congénères, sa rapidité est sur-humaine. Lorsqu’elle adopte sa forme originelle, Kouraï doit bien dépasser les 25m, des cornes à la queue. Son corps écailleux et dur et d’un joli argenté, aveuglant presque lorsqu’elle est en vol. Tout devient terrifiant chez elle, ses yeux deviennent rouge sanguin, sa gueule garnie de crocs acérés, sa longue queue se finissant par un « bouquet » d’épines, ses ailes larges et aux griffes tranchantes et son corps musculeux est longé par une longue crête épineuse noire. Son museau est plutôt fin et allongé on peut même deviner son sourire derrière ses crocs dépassants de sa mâchoire puissante.

Psychologie

Kouraï n’est clairement pas une enfant de chœur. Terrible chef de guerre, commandante d’une armée qu’elle a menée à sa perte, sans remords, on aurait l’impression qu’elle est dénuée de sentiment. C’est peut-être vrai. Cette héritière des Sarovruivres ne fait pas dans la dentelle. Certains diraient qu’elle est sadique d’autres, impitoyable… Un peu des deux sans aucun doute. Benjamine de sa famille, elle a appris très tôt ce qu’étaient la guerre, le sang et la mort. « Les faibles périssent, les forts subsistent » est son crédo. Kouraï fonctionne très souvent à l’instinct. Elle peut paraître impulsive et de ce fait irréfléchie, cependant sa survie, elle la doit à son sens aiguisé de la stratégie et de l’anticipation. Comme tous les Sarovruivres, elle est fière de sa race, fière de la puissance que ses ancêtres lui ont donnée. Dans le « civil », Kouraï est assez joueuse, curieuse, elle aime se mettre dans de beaux draps, affectionnant le danger et tout ce qui peut la faire se sentir en vie. Pour cela, elle est une bonne vivante dans tous les sens du terme : bien manger, faire la fête, profiter de la chair (masculine), se battre, rire, … Elle aime découvrir avec tous ses sens. Elle possède cependant bien des défauts, notamment celui de vouloir dominer, asservir. Peut-être un défaut inné, dans ses gènes Draconides, mais elle ne supporte pas d’être à la botte de quelqu’un et aime diriger. Elle a donc un fort tempérament et n’a surtout pas sa langue dans sa poche. Quand quelque chose ou quelqu’un ne lui plaît pas, elle n’y va pas par quatre chemins pour le faire savoir. C’est tout aussi vrai pour ce qu’elle affectionne. Directe, elle déteste tergiverser. Impulsive, on vous avait prévenu… Cependant, sous ses airs de diva-dictatrice, Kouraï est une personne qui a oublié d’être bête. Un brin manipulatrice, elle n’a pas peur de se salir les mains (ou autre) pour obtenir ce qu’elle désire. De même, son éducation martiale a fait d’elle quelqu’un de raisonné (la plupart du temps…). Autant dire que Kouraï Sarovruivre est une personne à ne pas prendre à la légère et surtout à ne pas sous-estimer.


Biographie

Sarovruivre.1809. Le cri d’un nourrisson, arraché des entrailles de sa mère, retentit dans la nuit noire. « C’est une fille ! » s’écria le guérisseur. Après avoir eu 5 garçons, ce fut l’étonnement.  Rigdart était un homme comblé, enfin il avait une petite princesse à gâter et il l’a prénommerait Kouraï, comme feu sa grand-mère. Malheureusement, la Reine de Sarovruire ne survécut pas à l’accouchement et bien que cette nuit fût une nuit de joie, un immense chagrin s’installa dans le cœur du Roi du Royaume des Vouivres d’ébène.

Bien que cela ne fasse qu’une dizaine d’années que Rigdart régnait, suite à la mort de son père avant lui, le pays guerrier connaissait depuis peu quelques instants de paix. Le jeune Roi d’à peine 200 ans (ce qui n’est pas très vieux pour une vouivre d’ébène) voulait pouvoir prendre le temps de pleurer son épouse ainsi qu’éduquer sa seule fille du mieux qu’il le pouvait, les aînés étant déjà en âge d’être autonomes. Cependant, dès ses premières années, Kouraï faisait ressortir un caractère bien difficile à canaliser et surtout qui était bien loin des stéréotypes sur les petites filles qu’on voulait bien faire avaler au Roi. Une calamité en couche-culotte. Excédé par le tempérament de sa fille, Rigdart décida de sévir et de durcir son éducation. Finis les caprices, finis les bêtises, la petite dernière serait élevée comme ses frères, à la dure et sans chichis.

A l’âge de 5 ans, Kouraï commença les arts martiaux, de gré ou de force. Essentiellement de force dans les premiers temps puis vint doucement s’installer la discipline qui lui allait plutôt bien. Elle grandit vite et bien, plutôt sérieuse dans ses entraînements et dans ses études. Son caractère s’affirmait de plus en plus et elle ne se laissait pas faire par ses frères qui pourtant étaient bien plus âgés qu’elle. L’aîné de toute cette fratrie était Krysch. Entre Kouraï et Krysch il y avait une petite soixantaine d’années de différence et leurs modes de fonctionnement étaient plutôt opposés. Krysch ressemblait fortement à Rigdart, plutôt posé, enclin à la conquête « sereine ». Les bains de sang n’étaient pas du goût de ce type d’homme, diplomate et sensé. Cela n’empêchait pas leur fierté de prendre le dessus parfois et ils se montraient alors intransigeants voire impitoyables. Bien qu’obéissante (en apparence), Kouraï détestait ce qu’elle jugeait de faiblesse chez son père et chez son frère. Leur manque d’ambition la rendait malade.
Dans la digne continuité de son enfance, l’adolescente Sarovruivre était encore moins facile à vivre. Contestataire, rebelle, se battant sans cesse et n’ayant aucune notion du « respect » que l’on doit à un supérieur comme ses professeurs par exemple. Elle était un bel exemple de ce qu’on pourrait appeler un « trublion ».  Rigdart en avait assez de toujours entendre parler de sa fille dans ses conditions. Il l’envoya dans un village au loin de la capitale avec un de ses frères, le 3ème de la fratrie, parfaire son éducation et surtout avec un seul but : tenter de calmer le feu qui l’animait.

C’est à l’aube de ses 16 ans que Kouraï et son frère Kirit s’en allèrent dans le fameux village lointain, là où l’avenir de la petite dernière se jouerait. Kirit, du haut de ses 58 ans était déjà un maître dans certaines disciplines martiale, notamment le combat au corps à corps et la hallebarde. Kirit, en apparence, était un Krysch numéro 2. Du moins, c’était ce qu’il voulait laisser paraître. Cependant à la différence du frère aîné, il arborait une magnifique chevelure argentée tandis que le reste de la famille portait la couleur ébène, comme tous les Sarovruivre. Enfin … Pas tous apparemment.

Cela ne faisait pas encore tout à fait un an que Kouraï et Kirit étaient dans ce petit village reculé, loin de tout. La jeune fille faisait des progrès mais était toujours aussi ingérable. Kirit pourtant, au lieu de la brider, la laissait s’exprimer, souvent avec violence, dans des larmes, dans du sang. Kouraï se demandait ce que son frère cherchait à faire. Ne les avait-on pas envoyé là pour justement la canaliser, la rendre plus docile ? Elle était encore plus révoltée. Elle avait l’impression de perdre son temps et surtout, d’être isolée.

La jeune Sarovruivre passait son temps « libre » dans la nature, escaladant les montagnes, nageant dans les lacs, grimpant aux arbres, chassant les petits animaux. Ce qu’elle appréciait encore plus, c’était de pouvoir retrouver sa forme draconide, encore juvénile mais restant impressionnante. Kouraï essayait de contrôler sa forme primaire, loin des autres, cachant un potentiel encore inexploité. En effet, son sang lui « disait » qu’elle était plus puissante que ce qu’on voulait bien lui permettre. Elle avait l’impression de grandir mais pas suffisamment, son corps lui paraissait trop petit pour elle. Elle avait cette sensation étrange d’être « emprisonnée », des envies de hurler, de brûler, d’exploser lui tenaillaient le ventre.

Elle pensait être seule à ressentir cela et bien sûr, que personne ne serait à même de la comprendre. Cependant, s’il y avait bien quelque chose qui n’avait pas échappé à Kirit et à son expérience… C’était le potentiel de sa sœur. L’année qu’il avait passé en la laissant libre d’agit comme bon lui semblait, tout en continuant de l’entraîner, n’était rien d’autre pour lui qu’une manière d’observer si les « projets » qu’il avait en tête pour elle étaient bien fondés.

Un jour, il suivit Kouraï dans une des ses balades dans la montagne et une fois qu’ils étaient suffisamment éloignés, il l’attaqua par surprise. Mais l’élève avait de bons réflexes ainsi qu’une bonne perception et sût riposter comme l’attendait Kirit. Elle était « prête ». La leçon terminée, son frère la félicita pour ses progrès dans les diverses disciplines qu’il lui enseignait. C’était maintenant l’heure des révélations : Kirit n’était pas le gentil « pantin » de Rigdart et Krysh, il était fait d’un autre bois. Kouraï ne comprenait pas tout mais son frère lui raconta une histoire de famille « secrète » qu’il avait trouvé dans des archives cachées dans leur bibliothèque. Un de leurs ancêtres avait dans les temps anciens développé une technique empruntée à une autre espèce que celle des Draconides. Une technique qu’il avait trouvé prodigieuse et diablement efficace. Dans sa « sagesse », l’aïeul Sarovruivre avait passé de longues années a observer des êtres étranges qu’on appelait « les berserkers ». Ces « hommes-fauves » comme ils se faisaient appeler n’étaient ni des hommes ni des lycans, ils étaient une race à part et possédaient une « magie » bien étrange. Plus qu’une magie, il s’agissait d’un état de transe, d’élévation ou l’on ne savait quoi, qui leur permettait de décupler leur force primale.

L’ancêtre Sarovruivre avait étudié ces créatures afin de reproduire cet état de transe qui lui permettrait d’atteindre une puissance encore inégalée. Heureusement pour lui, ces longues années de recherches et d’observations aboutirent à une réussite sans égale. L’aïeul des Sarovruivre réussit à atteindre cet état de transe et il en fut transformé. Pas que mentalement. L’ébène naturelle de ses cheveux et écailles laissa place à une couleur poivre et sel. Et plus il utilisa cette technique et plus il s’éclaircissait jusqu’à devenir totalement argenté. Quand il revint dans sa patrie natale, personne ne comprit ce qu’il lui était arrivé. On mit ça sur le dos d’une maladie inconnue qu’il avait dût contracter durant l’un de ses voyages et on ne lui posa plus de questions. Cependant … Pendant encore de longues années, l’ancêtre retranscrit ses recherches et notamment sa plus grande trouvaille : l’état de transe Berserk.

Il cacha ses « expérimentations » un temps mais il ne voulut pas que son savoir tombe dans l’oubli et il chercha des disciples afin de transmettre ses nouvelles techniques. Les Sarovruivres seraient plus forts, plus puissants, quiconque leur ferait de l’ombre pourrait être écrasé. Il fallait étendre ces connaissances encore inconnues à tous. Sauf que pour celui au pouvoir à cette époque, cette « magie » d’une autre espèce était dangereuse. Ils étaient de « sages » Draconides et déjà suffisamment puissants, assimiler une « magie » d’une autre race leur semblait trop risquée. Le Roi ne voulait pas faire courir le risque à son peuple de « dégénérer », tels étaient ses dires. Emprunter à une autre espèce une technique ou magie qui ne leur étaient pas familière était peut être précipiter à leur perte le clan des Sarovruivre.

L’ancêtre rangea son frein quelques temps mais continua d’entraîner des jeunes à se servir de ces techniques dîtes « interdites ». Pour ne pas qu’ils se fassent découvrir, il fallait qu’ils se teignent les cheveux sous leur forme humanoïde. Le problème se posait plus lorsqu’ils reprenaient leur forme originelle. Mais avec les siècles, on oublia toute cette histoire. Elle tomba dans l’oubli tout comme ces techniques car plus personne ne voulaient les enseigner. Jusqu’au jour où Kirit trouva les travaux de leur ancêtre.

Au début perplexe, puis finalement intéressée, Kouraï commença à poser mille et une questions à son frère. Pourquoi n’en avoir jamais parlé ? Comment se faisait-il qu’il arborait fièrement sa chevelure blanche si tout cela était interdit ? Pourquoi l’informer elle ? Des questions légitimes qui trouvèrent des réponses assez rapidement. Pour Kirit, Rigdart était un Roi faible et quand bien même il était son père, il ne le respectait pas dans son rôle de chef. Il était trop mou, pas assez entreprenant. Cela faisait des années qu’il reposait sur ses lauriers de quelques batailles gagnées. Kirit voyait un plus grand avenir que cela pour son clan. Pour sa chevelure argentée, il emprunta la même excuse que leur ancêtre, une maladie inconnue mais non contagieuse, une dépigmentation qu’il aurait contracté au cours de quelques voyages dans des régions pas très fréquentées… Il avait vraiment voyagé quelques temps et donc on ne lui posa pas plus de questions que cela. Pourquoi s’intéresser à sa petite sœur et lui divulguer tout cela … ? Tout simplement parce qu’il sentait que son récit ferait écho en elle. Il se sentait assez proche de Kouraï, son esprit guerrier était inarrêtable. Il sentait le feu du clan Sarovruivre couler en elle. Et surtout il avait un plan. Soif de pouvoir ou de conquête, Kirit voulait récupérer le trône des Sarovruivre et enfin montrer au monde quelle était la puissance des Vouivres d’ébène et l’état de transe Berserk allait les aider à voir les choses en grand.

Ce plan alléchant plu effectivement à Kouraï qui partageait les mêmes idéologies que son frère. Alors ils s’entraînèrent des années et des années, voyageant aussi pour parfaire leur technique et surtout rendre crédible les transformations qui allaient apparaître sur le corps de Kouraï. Tout comme Kirit, une fois qu’elle arriva à maîtriser la transe Berserk et à la contrôler, ses cheveux et ses écailles noir ébène devinrent entièrement argentés. Kirit et Kouraï ne rentrèrent à la capitale que lorsque la benjamine eu 40 ans. Tout comme son frère, elle excellait maintenant dans le combat au corps à corps et à la hallebarde. A leur retour, fier de leur progrès, Rigdart leur fit intégrer l’armée, à des postes de commandement.

Les années qui s’en suivirent lui parurent si longues. Plus le temps passait, plus elle espérait que Rigdart parte au combat et y périsse… Malheureusement pour elle, le Roi était un bon guerrier et revenait blessé mais en vie. Un jour, Kirit prit les devants et c’est en plein combat qu’il asséna lui-même le coup de grâce à son père après avoir volé un uniforme de la patrie ennemie. Bien sûr, personne à part Kouraï, qui devait à ce moment là avoir 80 ans, n’était au courant du régicide. Naturellement, ce fut à Krysch de prendre la relève et de porter la couronne du Roi de Sarovruivre. Pensant que leur frère serait plus manipulable que leur paternel, Kirit et Kouraï essayèrent de faire dans la subtilité pour tenter de faire voir à Krysch les bienfaits qu’une nouvelle technique guerrière pourrait leur apporter. Ils ne grillèrent pas leur cartouche en dévoilant la transe Berserk, cependant ils contèrent au nouveau Roi une technique qu’ils avaient apprise au cours de la formation de Kouraï, une technique qui pourrait rendre plus forte l’armée des Sarovruivre. Pas forcément alléché à cette idée, Krysch fit comprendre à ses frère et sœur que cela ne l’intéressait pas et qu’il préférait compter sur la tradition.

L’histoire se répéta. N’ayant gain de cause avec Krysch, malheureusement, celui-ci décéda de manière inexpliquée au cours d’un combat. Vint ensuite le tour de leur deuxième frère Kairav, qui prit le trône durant une vingtaine d’années avant de périr tout aussi étrangement pendant une bataille.

Il était maintenant venu le moment pour Kirit de prendre place sur le trône de Sarovruivre. Le nouveau Roi savait qu’il n’avait rien à craindre, sa sœur étant sous sa coupe et étant une guerrière et tacticienne émérite, il n’aurait plus personne pour l’arrêter dans son désir de conquête. D’autant plus qu’un royaume voisin prenait de plus en plus d’ampleur : Qu’ez-tek.

Prenant sous son aile ses jeunes frères Kalyan et Koshin, Kirit commença à créer sa première armée maîtrisant la transe Berserk. Bien sûr, il ne voulait pas que n’importe qui apprennent cette technique qui permettait de décupler sa force. Seulement ses généraux de confiance et surtout des personnes déjà de bonne constitution. Les assauts contre Qu’ez-tek se répétaient inlassablement durant de longues années.

Cependant, bien que la transe Berserk était déjà une technique qui faisait ses preuves, Kirit voulait encore plus de puissance, il voulait vraiment écraser cette cité-état qui lui faisait horreur. Le Roi demanda alors d’inventer une arme plus puissante, mieux encore, de créer des supers-soldats plus puissants que sous la transe Berserk. Cela prit plus d’une vingtaine d’années mais les ingénieurs y parvinrent. Parallèlement, certains partirent chez les humains pour récupérer leur technologie et ainsi la coupler avec leur magie. Des armes de destruction massives étaient en place et lorsqu’elles furent totalement prêtes, Kirit n’attendit pas pour s’en servir et montrer la puissance des Sarovruivre. C’est ainsi que la grande guerre commença.

Même si la roue commençait à tourner en leur défaveur, les fiers Sarovruire continuaient à se battre. Cependant lors d’un assaut terrible, Kouraï prépara une stratégie de repli qui ne permettait qu’un seul survivant : Elle. Et ce fut sans vergogne qu’elle laissa ses frères périrent sous les coups des Qu’ez-tek qui eux-mêmes furent décimés par un escadron qu’elle avait soigneusement entraîné, des super-soldats mercenaires. Tous n’étaient pas des Vouivres, elle avait fait des alliances avec d’autres races de mythiques pour obtenir une force incommensurable, diversifiée.

Voyant que leur territoire tombait en ruine, Kouraï préféra s’éclipser, disparaître ainsi que sa « milice ». Ils laissèrent derrière eux les travaux des scientifiques ainsi que les archives sur leurs techniques de combat. Qui sait ? Ils en auraient sûrement besoin un jour. Ainsi, ils  se répartirent de part le monde, attendant le moment propice pour ressurgir, gonflant leur rang et surtout pour Kouraï : faire revivre l’âge d’or des Sarovruivre en tant que Reine.

Se terrant tels des petites souris, Kouraï et ses fidèles se firent discrets lorsque l’enchanteresse Kassandra remit de « l’ordre » sur Saol Eile. Accompagnée de ses Apprentis, elle mit un terme aux petites « gueguerres » comme aimait les appeler la descendante Sarovuivre. Des fiefs se sentant encore puissants qui voulaient tirer la couverture vers eux en vain. De simples vermisseaux, des « imitateurs » des grandes puissances, rien que des déchets.

Pendant des années, c’était l’enchanteresse qui faisait la loi, rétablissant la paix partout sur Saol Eile, traquant les derniers résistants de la Grande Guerre et grâce à son sacrifice, offrit à tous les mythiques la possibilité de faire renaître sa race, avec « l’aide » des humains. Cette race était des plus insignifiante. Aucun pouvoir, pas de capacité. Rien de bon à en tirer.

Kouraï observait cela de loin, rongeant son frein. Un jour, elle deviendrait Reine c’était certain mais elle s’assurerait que seuls les méritants resteraient à ses côtés. Dans l’ombre, elle gardait contact avec sa milice qui s’était « civilisée », mélangée. Pour ne pas faire paraître d’éventuels soupçons il fallait bien « jouer le jeu ». Alors autant que possible, les fidèles des Sarovuivre fondèrent des familles, procréèrent, … Faisant grandir de ce fait le rang de la future armée bien-aimée de la Vouivre d’ébène. Un jour, elle l’aurait son trône et elle montrerait à Saol Elle qui sont les seuls maîtres.

Aujourd’hui, la dernière des Sarovruivre mène une vie « paisible » en tant que professeur de yoga, cachant sa véritable nature. Elle a également changé de nom afin de ne pas attirer l’attention.


Derrière l'écran ?
★ Pseudo : Kouraï
★ Âge : Bientôt 29 ans … snif * sort le déambulateur du placard *
★ Comment avez-vous connu le forum ?Par des amis qui y sont (et qui m’y ont forcé je m’insurge !!! )
★ Code : Ok by Ourania
★ Qui est la créatrice du Flux ? :Ok by Ourania
14.02.17 22:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org
Âge IRL : 26
Messages : 139
Date d'inscription : 30/10/2016
Âge du Personnage : 122 ans.
Race : Doppelgänger.
Métier : Agent "sous couverture" de l'Agence.
Multi-Compte : Xiang ▬ Caesar ▬ Farah ▬ Cyriel ▬ Uryuu
Actif ? : Yep ♥
Yeah ! Une Saro <3
Welcome et j'attends votre histoire avec impatience votre majesté *_*

(Mon perso appartenait à la famille de Doppel qui servait la famille royale de Saro comme "Kagemusha" ou/et comme "espions-assassins" Very Happy D'où mon côté un peu extatique ♥️)
14.02.17 23:47
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 33
Messages : 606
Date d'inscription : 18/07/2016
Âge du Personnage : 581 ans
Race : Draconide
Métier : Première Apprentie de Kassandra, mage dimensionnelle
Multi-Compte : Lukian
Actif ? : Oui^^
Bonjour et bienvenue parmi nous^^

Contente de te voir enfin arriver à toi vieille copine <3

Si tu as des questions, n'hésites pas -_^
14.02.17 23:48
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous ! Hate d'en lire plus. =)
Invité
15.02.17 0:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://matarragon.wixsite.com/legendutopia
Âge IRL : 33
Messages : 347
Date d'inscription : 29/10/2016
Âge du Personnage : 5216
Race : fée des rivières
Métier :  patron d'un salon de massage
Actif ? : oui
Nyuuhuhuhuuh *va faire un câlin* bienvenue parmi les fous!!!!
15.02.17 10:05
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 24
Date d'inscription : 17/01/2017
Âge du Personnage : 207 ans
Race : Vouivre d'ébène
En couple avec : /
Métier : Professeure de Yoga
Multi-Compte : -
Actif ? : Oui
PATAPEEEE !!! Fiche commencée (niveau BG), il me manque juste un peu de temps mais ça devrait dérouler avant la fin de cette semaine (j'espère). Beaucoup de boulot et de préoccupations mais je ne vous oublie pas !!

A très vite pour la suite et fin de l'enfant terrible de Sarovruivre ^^
01.03.17 9:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 33
Messages : 606
Date d'inscription : 18/07/2016
Âge du Personnage : 581 ans
Race : Draconide
Métier : Première Apprentie de Kassandra, mage dimensionnelle
Multi-Compte : Lukian
Actif ? : Oui^^
Pas de soucis^^

Au fait, petit détail technique : la vraie forme de ton perso aurait les écailles argentée, or, comme le nom l'indique, les vouivres d'ébènes se distinguaient par des écailles noires, à moins que ton perso ne souffre d'une tare propre à son espèce^^
01.03.17 13:17
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 24
Date d'inscription : 17/01/2017
Âge du Personnage : 207 ans
Race : Vouivre d'ébène
En couple avec : /
Métier : Professeure de Yoga
Multi-Compte : -
Actif ? : Oui
Voilà !! Après de longues semaines d'attente ma fiche est finie !! * si tout est OK *
23.03.17 6:19
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 634
Date d'inscription : 14/07/2016
Mais c'est que madame a de l'ambition dis donc XD

Alors, la transe berzerk, oui pourquoi pas mais il faut prendre en compte que ça a fait forcément des effets négatifs, notamment sur le contrôle de soi^^

Pour l'histoire de Sarovruivre et de la guerre, Inferus va te contacter car il a joué un rôle dedans ^^

Ce serait bien aussi que tu rajoutes un petit quelque chose concernant les actions de Kassandra et ses apprentis, même s'ils n'ont joué un rôle qu'à la fin des deux états^^
23.03.17 9:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 634
Date d'inscription : 14/07/2016
Bonjour,

Malheureusement, cela fait un moment que cette fiche est en attente, si nous n'avons pas de nouvelles d'ici le 28/05 au plus tard, la fiche sera archivée et le compte supprimé :/
17.05.17 13:59
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://matarragon.wixsite.com/legendutopia
Âge IRL : 33
Messages : 347
Date d'inscription : 29/10/2016
Âge du Personnage : 5216
Race : fée des rivières
Métier :  patron d'un salon de massage
Actif ? : oui
Juste un petit mot pour dire qu'elle ne vous oublie pas. J'ai eu des nouvelles il y a peu et elle compte bien terminer sa fiche. Mais j'irai lui sonner les cloches XD
23.05.17 8:06
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 29
Messages : 24
Date d'inscription : 17/01/2017
Âge du Personnage : 207 ans
Race : Vouivre d'ébène
En couple avec : /
Métier : Professeure de Yoga
Multi-Compte : -
Actif ? : Oui
Coucou tout le monde et surtout les admins ^^

Ca y'est j'ai enfin pu me poser pour compléter ma fiche ! Il faudrait maintenant que je me penche sur toute la partie avatar etc ....

J'espère que tout conviendra maintenant ><

Des bisous (chauds et écailleux) o/
13.07.17 11:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 634
Date d'inscription : 14/07/2016
Fiche Validée
Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Saol Eile et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton Métier cela serait pratique. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Notamment, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup  Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^
Nous avons aussi le Centre de Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage Wink

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration...etc.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.

Le staff te souhaite la bienvenue !
13.07.17 21:43
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Eile :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Mythiques validés-
Sauter vers: