Uryuu Kenta

 :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Humains validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 26
Messages : 21
Date d'inscription : 31/08/2017
Âge du Personnage : 18 ans.
Race : Humain.
En couple avec : Mon coeur est libre.
Métier : Guide de Randonnées.
Multi-Compte : Xiang ▬ Caesar ▬ Inferus ▬ Cyriel ▬ Farah
Actif ? : Yep ♥
Identité Générale
★ Nom : Kenta.
★ Prénom : Uryuu.
★ Année de Naissance : Janvier 1998.
★ Âge : Il aura donc 19 ans en Janvier 2017... en attendant, il a encore 18 ans.

★ Origine : Né à Ta Suil. Mais son père était un humain d'origine Japonaise.
★ Race : Humain.
★ Métier : Guide de Randonnée.


Physiologie & Psychologie
Hum… Par quoi pourrais-je bien commencer ?

Aussi étrange que cela peut sembler : je suis humain en tout point. Assez fin, j’ai le corps relativement musclé par une activité physique sportive régulière. Je suis loin de disposer d’une grande force non, mais je pense être relativement endurant. J’aime la randonnée, les sports de glisse et l’escalade : et ce sont des activités qui forgent le corps, même quant on est un humain. Ou surtout quant on est humain ?
Mon teint est assez clair, il faut dire que j’ai toujours eu la peau sensible. Si vous pouviez voir à quoi je ressemble après une journée de plage en oubliant de mettre de la crème : une belle écrevisse ! Et je douille ! Alors, je protège ma peau avec des lotions où je soupçonne de la magie d’être diluée vu mon monde.

Il parait que je ressemble beaucoup à mon père. J’ai la forme de son visage selon ma mère. Ses yeux en amande aussi. Son nez. De ma mère, je tiens uniquement la couleur bleu clair de mes iris. Mes cheveux ? Ah, non ! Ils ne sont pas naturellement bleus ! Je fais cette coloration régulièrement depuis des années maintenant. En fait, je décolore et recolore derrière. Cela tient mieux que les produits humains, car c’est fait avec certains procédés alchimiques et me coûtent donc bonbon, mais je me sentais mieux en faisant… moins humain je pense.
Non, on peut facilement voir que j’ai les cheveux noirs en vérité. Je ne colore pas les racines. Seulement les ¾ du cheveu je dirais. Et j’utilise beaucoup de gel pour me coiffer : une mode quand j’étais à l’école qui est resté. Cela me va bien. Mon bandana ? Je me suis mis à en porter depuis que ma mère m’a offert celui qui était un souvenir de mon père. Donc, j’avoue faire collection de bandeau en tout genre…
Enfin, voilà. Oh et, je mesure donc un mètre soixante-douze pour un poids relativement équilibré.

Niveau caractère, je pense être quelqu’un d’assez normal vous savez.
C’est clair, j’ai mes défauts ! Mais je suis quelqu’un d’équilibré, je crois. J’aime le silence et observer la nature calmement. J’adore bouger et rêvasser face à ce que le monde nous offre de découvrir. Je suis aussi gourmand : j’adore le sucré ! J’ai tendance à manquer de confiance en moi par contre. Je veux dire, on me dit trop modeste ou humble dans mon travail… Mais j’estime qu’il y a toujours meilleur que moi : surtout dans ce monde où l’on trouve tant d’êtres qui ont vécu ou vivront plus que moi.  

Je pense, franchement, que je complexe parfois de n’être qu’un humain. Je me sens inférieur, diminué. A l’école, j’étais souvent dans la moyenne en sport malgré mes bonnes conditions, et je n’ai jamais été très branché « théorie » donc j’étais un élève moyen, normal. Je me demande parfois comment j’ai décroché mon diplôme. D’après ma mère, j’ai un bon instinct de chasseur, et d’excellente aptitude de survie. Mais est-ce utile à notre époque ?

Enfin bon, tout ce blabla pour dire que je suis le type qui va sourire, rigoler avec vous, parler un peu… Si on vient le voir. Mais je ne suis pas du genre à m’imposer auprès d’autrui. Je ne veux pas déranger… Car je suis différent. Du moins, avant. Mais maintenant qu’en sera-t-il ?


Biographie
Vous savez, mon histoire n’est ni folichonne, ni trop compliqué. Mais pour parler de mon histoire, je dois d’abord raconter un peu de l’histoire de ma mère et aussi, le peu que je sais de mon père.

Ma maman, Yukiko, est une Yuki Onna. Elle est née dans un clan de Yuki Onna qui n’a jamais quitté la Terre lors de la grande migration. Son clan vivait en marge de la société, au fin fond des forets d’Aomori, dans le Tohoku. De temps en temps, une femme des neiges sauvait un chasseur d’une tempête et lui faisait un enfant. Si l’enfant était un homme, il était rendu à la forêt où il serait sauvé par des humains, ou rendu à la terre. Si l’enfant naissant femme, alors, le clan gagnerait une nouvelle Yuki Onna. C’était la façon de procédé du clan de ma mère.

Aussi, alors qu’elle avait à peine la cinquantaine, ma mère fut pressée par les anciennes de suivre la tradition. Lors d’un rude hiver, elle sauva un Matagi qui avait été pris par une tempête de givre. Une tempête générait par le clan de maman. Ce matagi, il se nommait Mamoru Kento. Et c’est mon père. Enfin, je brûle des étapes. Le jour où elle le sauva, il lui demanda comment la rembourser, la remercier. Elle lui demanda une nuit, il refusa. Il jugeait que c’était indigne d’elle.
Ce refus, au fond, c’est ce qui a intrigué ma chère maman. Il faut dire qu’on lui avait toujours présenté les mâles humains comme avide de partager la couche d’une femme des glaces… et là, mon père ne croyait pas qu’elle était un esprit, et refusait ses avances. Mais il faut savoir qu’elle est têtue comme femme.

Pendant quelques années, à chaque hiver, elle le trouvait. Ce n’est qu’une dizaine année après ce manège qu’ils acceptèrent de s’avouer leur amour respectif. Ma mère vint à fuir son clan, pour vivre telle une humaine aux côtés de celui dont elle était tombée amoureuse. Si vous saviez à quel point elle m’a bassiné, enfant, sur combien mon père était charmant, gentil, mystérieux, parfait. Une femme amoureuse, ça peut franchement être dangereuse.

Enfin, elle est tombée enceinte. De moi. Mais alors que j’étais encore qu’un petit fœtus dont elle savait la présence, alors qu’elle allait annoncer à mon père qu’il allait avoir ce statut… il ne revint jamais d’une chasse. En tant que Matagi, il guidait parfois des gens en forêt mais surtout, il chassait l’ours. Et en hiver, ce sont les ours qui peuvent être une menace pour l’homme que l’on chasse. Ceux qui n’ont pas purent entrer en état d’hivernation et qui sont donc affamés. C’est face à un tel ours que mon papa a perdu la vie. Il a réussit à blesser mortellement la bête, mais y a laissé la vie.

Ce jour-là, ma mère a vu son monde réduit à néant. Ce jour-là, elle a récupéré les cendres de mon père, les perles de ses larmes d’un chagrin sincère, et le couteau de matagi de mon père. L’arme où repose l’âme du chasseur dans la croyance de ce métier et ses traditions. Ce jour-là, elle a cherché une faille vers le monde de « Saol Eile » et finit par en trouver une. Elle connaissait ce monde, et elle pensait que fuir loin des humains lui permettrait de refaire sa vie, d’oublier sa peine. Et elle était persuadée d’attendre une fille et donc, elle pensait que c’était mieux pour son bébé.

Le hasard la mena à vivre et habitué à Ta Suil. Et le double hasard fit que j’étais un garçon. Pas de bol maman ! Elle aurait put utiliser une faille instable pour me déposer chez les humains et m’abandonner… mais j’étais le fils de celui qu’elle aimait, son trésor, son bébé.
Alors, maman m’a gardé. Et moi, je suis né humain dans un monde de mythes et de légendes. Sauf que, pour moi, ce sont les humains qui font offices de légende !

J’ai grandit en ayant conscience d’être différent. J’avais du mal avec cela et j’ai donné du fil à retordre à ma mère à cause de ça. Je fuyais en pleine nature, n’assumant pas. Il faut dire qu’on habite dans l’étendue de Gaïa, prés de la ville mais pas en plein cœur. Ma mère est joaillère et travaille les pierres précieuses que certains lui apporte en des pièces uniques et personnelles.
Enfin, je n’ai pas eu une vie trépidante en tout cas. Quand j’avais onze ans, ma maman s’est remariée avec une femme, une feline. Et depuis j’ai donc deux mamans.

J’ai grandit entouré par l’amour de mes mères, et dans le respect de ma race et du souvenir de mon père. Je m’évader en pleine nature. Avec mes camarades de classe, j’avais parfois un peu de mal à cause de ma « faiblesse » par rapport à eux, mais je m’y faisais.
Le Fertile Espoir de Kassandra, je ne l’avais pas trop compris jusqu’à ce que je voie la joie de ma maman. Elle était heureuse de se dire que malgré ma race, je pourrais fonder une famille, un foyer, sans souffrir de mon statut d’humain. Moi, j’avais du mal à visualiser à l’époque.

Puis, il y a deux ans, le passage du Flux fut ouvert. J’allais encore au lycée à cette époque, j’avais mes premiers amours et tout comme n’importe quel adolescent en passe de devenir adulte. Mais je comprenais surtout que pour la première fois, je ne serais plus « l’humain au milieu des mythes ». Je ne serais plus si différent que cela. Et puis, l’histoire du monde humain, la culture humaine, les paysages de la Terre… Je suis curieux de tout cela.

Diplômé et travaillant de mes points forts, je cherche encore ma place dans ce monde de magie où je suis né, un regard curieux pour le monde de mes origines et ceux qui y sont né. Je ne suis plus seul.


Derrière l'écran ?
★ Pseudo : Lou Ainsel.
★ Âge : 25 ans.
★ Comment avez-vous connu le forum ? J'ai aidé à le concevoir ^^'
★ Code : Ok, by Me.
★ Qui est la créatrice du Flux ? : Ok, by Me.
31.08.17 18:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 634
Date d'inscription : 14/07/2016
Fiche Validée
Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Saol Eile et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton Métier cela serait pratique. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Notamment, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^
Nous avons aussi le Centre de Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage Wink

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration...etc.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.

Le staff te souhaite la bienvenue !
01.09.17 0:11
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Eile :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Humains validés-
Sauter vers: