Sine: Je range les armes.[EN COURS]

 :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Mythiques validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 19
Messages : 16
Date d'inscription : 29/09/2017
Âge du Personnage : 316 ans
Race : Dullahan
En couple avec : Personne pour le moment ♫
Métier :  Pas de métier fixe pour le moment
Multi-Compte : Aucun
Actif ? : Oui ♪
Identité Générale
★ Nom : Facultatif pour les Mythiques
★ Prénom :Sine ärs
★ Année de Naissance : En mai 1700
★ Âge : 316 ans

★ Race : Dullahan
★ Métier :Sine n’a pas encore de métier fixe.


Physiologie & Psychologie

                                                           
 Physique ♫:

Sine soupire. Sine sourit. Sine refuse de se regarder dans un miroir. Elle n’en peut plus, cette apparence ne renvoyant que de mauvais souvenir, autrefois bon. Elle l’aime, elle la déteste. Sine préfère refouler ce sentiment de fierté qui l’enveloppe quand elle réalise l’époustouflante ressemblance entre sa mère et elle, sans parvenir à effacer l’air empli d’orgueil qu’elle affiche et tente de camoufler. Elle est possède un certain charme, elle le sait. Sûrement autant que sa mère, mais elle n’en demeure tout de même pas ravie. Fuir son passé, comprends aussi le physique se dit-elle mais que peut-elle y faire ? Rien et c’est cela qui la frustre.

Sine ne sourit pas, mais ses yeux en amande et aux iris couleur or, brillent et l’on discerne très souvent une lueur pleine de malice qui en dit long sur la jeune Dullahan. Ses deux billes en or sont sûrement les détails chez elle qui traduisent le mieux, pensées et émotions de Sine qui ne nie pas manquer naturellement d’impassibilité, sachant l’avoir lorsqu’il est nécessaire et donc fermer son visage sans grands soucis. Sine aime que les yeux de son entourage se plantent dans le sien pour la comprendre, elle et ses sentiments alors, elle ne regrette pas le fait que ses yeux parlent d’eux-mêmes.
Un nez pointé vers le ciel, deux lèvres fines et à la couleur bleutée tout comme sa peau, mais semblant parfois virer au violet telle une personne victime d’un grand froid, elle ne passe inaperçue qu’une fois mêlée à d'autres espèces mythiques. Cette couleur, héritage de son père, n’est sûrement pas un cadeau pour elle mais voir le regard dû au choc des humains, l’amuse toutefois. Sans doute est-ce la seule chose qu’elle aime en cette peau bleuâtre qui luit à la lumière naturelle du soir. Cette peau douce dont elle prend tout de même soin et qu’elle aime parfumée sous peur de sentir encore ces odeurs nauséabondes du sang, l’éclaboussant quotidiennement plus jeune. Sine tient à être présentable et refuse catégoriquement de sentir une quelconque odeur douteuse et trahissant ses anciennes occupations.

S’il y a bien une chose dont elle ne se plaindra jamais, c’est bien sûr de sa taille. Un corps élancé aux jambes longues, ce qui ne l’empêche toutefois pas de marcher à petits pas et lentement. Si elle pouvait être aussi gracieuse qu’une gazelle, la Dullahan ne laisserait sûrement pas passer cette chance pour parfaire son corps, mais ne possède cela que lorsqu’elle danse. Tant pis se dit-elle, elle compensera ce manque avec sa poitrine rebondie et ses longs cheveux couleur de neige, coulant telle une rivière jusqu’au bas de son dos. Une couleur de cheveux très étonnante pour une Dullahan où l’ébène prône toujours plus que les autres couleurs et où le blanc se fait rare. Serait-ce un cas d’albinisme ? Jamais elle ne s’est posé la question et ce n’est pas bien grave ! Se démarquer des autres n’est pas une malédiction pour la belle jeune femme. C’est même un plus pour celle qui compte devenir « Sa Grandeur Dullahan »

Autrefois vêtue d’une armure, Sine fait un effort pour se mêler aux autres grâces aux tenues de cette époque, bien que le poids de l’armure qui aurait forcé un humain n’ayant point de force à flancher, lui manque grandement. Son effort payera sûrement. En attendant, elle continue d’essayer de perdre un peu moins sa tête se détachant souvent de son cou et d'où une fumée d'un bleu turquoise trahissant son rang chez les Dullahan, s'échappe.


Caractère ♪:
Elle ne sourit pas, mais elle rit. Elle tente d’avancer, mais elle avance à reculons. Sine se définit elle-même comme un puzzle inachevé. Elle estime devoir s’en lamenter mais n’y arrive pas. Les larmes refusent de couler et de sa bouche, un rire tente de s’échapper. Quoi qu’elle fasse et quoi qu’elle souhaite, Sine restera la bonne vivante qu’elle était lorsque n’était qu’une simple marionnette de sa destinée. Qu’elles veuillent souffrir en portant sur son dos toute la rage de ceux à qui elle a ôté la vie, elle n’y arrivera sûrement jamais, là où l’obscurité règne, ses yeux parviennent toujours à y trouver de la lumière, qu’elle se fasse rare ou non, l’optimisme habite le cœur de la demoiselle et celui-ci ne pourra démordre de son envie de connaître la joie éternelle. Sine sait qu’elle ne saura lutter très longtemps contre cela mais elle ne souhaite pas lâcher cela et ne pense qu’à se repentir en vivant dans la misère et la désolation. Que faire lorsque son esprit en a décidé autrement . Elle n’arrive pas à le savoir. Cela semblerait être, aux yeux de certains, du masochisme puisque celle-ci recherche le mal, mais Sine ne le voit pas comme ça. Sine a lu ce livre sacré où l’on doit vénérer un dieu qu’elle ne connaît point, ce livre que lisent les humains et qui existe en plusieurs versions différentes à travers les pays. Elle a aussi vu des humains se flageller pour se débarrasser de leurs péchés il y a de ça une éternité. Souffrir pour être pardonné, c’est ce qu’elle souhaite. Seulement sa joie de vivre, poison qu’elle est, l’en empêche et sa constante envie de jouer avec la vie et ses fruits la démange fortement.

Car, oui, Sine est une grande joueuse dans l’âme, un petit coup d’œil par-ci, un petit coup d’œil par-là, elle souhaite sonder l’âme de chaque personne de son entourage pour pouvoir mieux rire avec eux, rire d’eux. Elle aime le contact et pailler avec n’importe qui, les entraîner dans ses petits jeux, son âme déclare elle que le monde est son terrain de jeu, tandis qu’elle refuse de penser comme cela. Sine est sociable et n’éprouve aucune difficulté à se rendre vers les autres qu’elle aime découvrir lentement en même temps que s’imaginer quel genre de relation ils auront tous deux puisque pour elle, toute personne entrant dans sa vie doit être un événement important dans son esprit et ne les oubliera donc jamais. Que ce soit un passant ou un ami, leurs places en son âme, ils l’auront, leurs places.

Sine aime se prélasser sous un clair de lune et se remémorer tout ce dont elle a vécu tout en faisant le point de sa journée. Même si cela ne l’enchante guère, ses souvenirs reviennent toujours à la surface et la nostalgie apparaît. C’est à ses moments-là qu’elle se dégoûte, elle se dégoûte de clore les yeux et de faire parcourir sa langue sur ses lèvres quand elle en vient à penser aux vies qu’elle a arrachées, elle se dégoûte de glousser en revoyant les airs de terreur sur les visages de ses victimes. Elle se dégoûte de ne regretter qu’à moitié. Si elle tente de voir toujours droit devant elle, ses yeux se tournent toujours vers l’arrière sans qu’elle le veuille. Elle est ainsi. Elle regrette mais elle aime cela. Elle aime se prendre la tête pour au final, n’arriver à rien. Elle aime se réconforter dans les bras d’une autre personne et la serrer contre elle et lui offrir ses lèvres pour récupérer cette joie de vivre qu’elle tente de faire disparaître. De la contradiction et encore de la contradiction. Ce n’est pas bien grave, elle le vit « plutôt bien ».

Si elle tente toujours de se faire du mal, il est n’est pas question pour elle de laisser une personne se laisser tomber dans le gouffre qu'est le désespoir si elle en vient à faire appel à elle, car Sine n’ira que très rarement aider quelqu’un sans que l’on lui ait demandé quoi que soit. Tout comme une mère, elle prendra le temps nécessaire pour refermer une blessure présente mais ne se gênera pas de la rouvrir si elle se rend compte que cette personne lui manque de respect ou s’amuse à l’enquiquiner. Elle reste une Dullahan. Une Dullahan qui, tout comme ses pairs connaît le sens du mot « loyauté » et qui sait se mettre dans une colère noire où ses envies et désirs les plus obscures prennent le dessus. Le seul moyen pour elle est de s’enfermer dans le noir afin de se calmer et avoir à nouveau l’esprit clair, à sa manière.

S’il y a bien une chose que Sine montre chaque soir, c’est son désir de danser. Se trémousser sur le son d’une belle musique, elle adore. Seule ou non, elle aime rayonner sur la piste de danse ou tout simplement dehors. Si elle souhaite danser avec quelqu’un, elle l’encouragera à le faire et essayera toujours de ne le faire penser qu’à elle ainsi que faire fuir sa peur et sa nervosité. « La danse est une façon de parler dira-t-elle, et j’aime cela. »

Sine est une Dullahan. Une Dullahan qui aime la tendresse et le partage. Une dullahan ambitieuse qui rêve de se revoir à la tête d’un clan. Une Dullahan aime la vie et qui reste optimiste sans l’être. Un être qui vit avec le désir de rencontrer toujours un peu plus de monde, qui aime se sentir serrée dans les bras de quelqu’un. Un être qui n’a pour seule souffrance, que celle de ne pas souffrir.



Biographie
Des bruits de verre s’entrechoquant, des gloussements et de la musique semblant se faire entendre jusque dans les cieux et produit à partir de l’olifant, ce furent les premières choses qu’entendit Sine qui se trouvait dans les bras de sa mère, alors qu’elle venait de naître. La voilà déjà bien entourée, son clan fêtant la naissance de la future successeuse. Son père, la fixait de ses yeux dorés, les iris donnant l’impression de s’enflammer. « Prometteuse ! » pensait-il tandis que son enfant dormait, soigneusement enveloppée d’un drap noir. Le voici déjà fier de sa fille sans que celle-ci n’ait à faire grand-chose. Son clan hurle son nom plusieurs fois, elle ouvre les yeux et se mit à gazouiller, entrainant avec elle, les rires de ses compères et de sa mère, agitant au-dessus d’elle, une plume de corbeau afin de divertir sa petite démone qui se prit très vite au jeu. Bien que petite comme elle était, son destin, il lui souriait. Il comptait faire d’elle la meilleure Dullahan qui existerait en ce monde, adulée et aimée par ses pairs.



Comme chaque enfant, elle grandit, peu souriante mais très rieuse, un rire qui vint lui donner le surnom de « la rieuse » par ses proches. Une toute petite fille qui, de ses yeux d’enfants, voyait déjà la vie comme le paradis, malgré les nombreuses altercations qu’eut son clan avec d’autres races et les nombreux meurtres auquel assistait, cela ne l’a dérangeait pas le moins du monde. Au contraire, elle en riait de bon cœur et souhaitait faire la même chose. Bien que trop jeune pour participer aux petites guerres, sa mère, Sienna, jugea bon de l’initier à l’art du combat avec d’autres enfants tout en jouant. Toutefois, si Sine se montrait motivée, devoir rentrer chaque soir avec des douleurs traversant tout son corps n’était pas ce qu’elle préférait et se consolait en s’allongeant sur l’herbe frais de la montagne, fixant la lune durant de longues heures. Un petit plaisir, ils étaient ces moments, surtout lorsque ses camarades venaient la rejoindre. S’ensuivait des éclats de rire et des discussions sur les autres races. Avaient-ils une aussi belle vie qu’eux ? Sine se posait très souvent cette question, mais ni ses camarades, ni même ses parents n'en avaient pas la réponse, « tout ce qui importe, c’est nous », répétait sa mère quand elle revenait de sa ronde quotidienne en compagnie des gardes du clan. Sine savait qu’elle avait raison, comme elle avait toujours raison, mais la curiosité de l’enfant était bien plus forte que la raison elle-même. L’idée de croiser une autre race lui traversait l’esprit, en aurait-elle l’occasion, se demandait-elle, elle l’espérait fortement. Rencontrer un être différent d’elle sans le voir au sol, couvert de sang et surtout sans vie.



Son vœu finit par se réaliser, le jour où sa mère ramenait une humaine s’étend perdue, au village après un long voyage qui dura toute l’automne, une belle humaine aux cheveux roux, grâce auquel ses yeux verts ressortaient. Sine se rappellera sûrement toute sa vie de ce regard si menaçant qu’elle arborait le premier jour de leur rencontre. Le regard qui ne lui donna rien d’autre que le désir de lui arracher les yeux. Un désir qui disparut au fil du temps qu’elle passait en sa compagnie. Bien qu’il n’était naturellement hors de question de garder une humaine au camp, la mère de Sine décidait de briser les règles dans le seul but de faire plaisir à sa fille et en mettant de côté l’envie de rentrée de l’humaine, du nom de Sinéad, qui se montrait au début très rebelle et tentait de s’enfuir d’innombrables fois mais sans succès avec Sienna. Bien qu’heureuse que sa mère songe à son bonheur, Sine fut quand même assez irritée de devoir retenir celle qu’elle considérait déjà comme son amie, bien que cela ne fût pas tout de suite réciproque. Mais si la jeune Sinéad lui vouait une grande haine au départ, celle-ci finit par disparaître pour se transformer en une compassion que Sine traduit par le mot « amitié ».


Des moments de pur bonheur pour la jeune fille qui redoutait le moment où viendrait pour elle et son amie de se séparer, ce jour qui vint quelques semaines plus tard où la mère décidait enfin qu’il était temps pour la jeune fille de retourner à son village. Attristée, Sine décidait d’accompagner sa mère afin de dire au revoir à sa camarade qu’une fois celle-ci arrivée chez elle.


Cependant, rien ne se passait comme prévu. Le soir du départ, Sine préparait ses affaires avant de rejoindre son amie et sa mère déjà prête à partir, en traînant des pieds, décidée à perdre le plus de temps possible pour le passer aux côtés de son amie, triste et contente à l’idée de revoir sa famille à en croire son air, ce qui agaçait la jeune Dullahan. Quittant le clan en compagnie de quelques gardes qui se montrèrent silencieux tout le long du chemin. La tension était palpable entre les deux jeunes filles qui jugèrent bon de ne pas s’adresser la parole. Pourtant, Sine voulait lui parler et lui dire qu’elle ne voulait pas se séparer d’elle mais les mots ne sortaient pas. Ou du moins, ils ne sortirent pas au bon moment et laissèrent le temps au petit groupe de se faire attaquer par des ogres, semblant avoir pour seul but l’extermination du groupe. La surprise de Sine fut si grande qu’elle n’eut pas le temps de riposter lorsque l’un d’eux lui asséna un grand coup au visage, elle s’écroulait et ses yeux menaçaient de se fermer. Elle entendait les hurlements des deux camps et ne voyait plus sa mère. Tout ce qu’elle voyait était Sinéad, effrayée par ce combat. Avec le peu de force qui lui restait, Sine ordonna à Sinéad de s’enfuir. Elle hésita avant de partir en se retournant une dernière fois. Son air plein de regret fut la dernière chose que vit Sine avant de sombrer dans l’inconscience.


Lorsque ses yeux se rouvrirent, elle vit le regard inquiet de sa mère et de son père. Elle était de nouveau au camp. Ils étaient tous sains et saufs, bien que l'une des gardes étaient blessés, il s’en sortirait disait sa mère, les ogres étaient partis face à l’arrivée des autres gardes Dullahan. Bien que rassurée, une part d’inquiétude restait en Sine. Son amie allait-elle bien ? Elle l’espérait mais sa mère n’eut pas de réponse à le lui donner. Sine priait. Elle priait pour que son amie soit en sécurité et regrettait de ne pas lui avoir dit ce qui lui tenait tant à cœur. Désormais, elle n’en aurait plus l’occasion et elle en hurlait.

***

Sine soupire et prépare son sac. Elle ignore les hurlements de sa mère. « Qu’elle hurle » se dit-elle, rien ne la fera changer d’avis. Sine compte voyager seule et rien ne l’arrêtera. Elle le sait, elle sait que cela déplaît à sa mère et à son père mais ne serait-il pas temps de vivre sa vie comme elle l’entend ? Adulte, c’est ce qu’elle est, elle n’a donc plus besoin d’écouter ce qu’on a dire ses parents pense-t-elle, surtout lorsque cela nuit à ses désirs. La tête haute elle contourne sa mère pour sortir du camp et ne lui adresse qu’un signe de la main en lui promettant de revenir, alors que le clan la regarde en souriant. Eux, ils l’encouragent, ils ne la retiennent pas et elle en est heureuse. Heureuse de les avoir parmi ses alliés. Sa mère ne lutte pas et ne lui adresse qu’un regard désapprobateur. Tiens, Sine aurait cru déceler un sourire sur les lèvres de sa mère, aurait-elle rêvé ? Elle n’en sait rien, mais s’en va briser les chaînes qu’est sa destinée, fière d’elle et de son choix. C’est vrai, si elle était restée, tuer aurait été sa seule occupation. Elle n’en pouvait plus, tuer tout ce qui bougeait n’était pas ce qu’elle préférait, ni même sentir l’odeur nauséabonde qu’à ce liquide poisseux. Une autre occupation, c’était ce qu’elle recherchait et marcher sans savoir où aller jusqu’à trouver ce qu’elle cherchait était ce qu’elle comptait faire.



Errer sans but, c’est ce qu’elle fit, sans réellement savoir pendant combien de temps, tout ce qui l’importait, c’était son bonheur et il évoluait toujours de plus en plus, chaque jour où elle avançait un peu plus dans son objectif. Son objectif qui fut Saol Eile sans même le savoir. En compagnie d’un camarade gobelin qui lui apprit l’existence de Saol Eile et qu’elle rencontra pendant son voyage, elle se rendit en ce monde si différent, ravie et désireuse de le montrer à sa famille. Seulement, elle savait qu’elle ne les reverrait pas de sitôt. Peinée mais contente d’avoir accompli une partie de son objectif, elle se sépara de son camarade qu’elle remercia avant que ces deux-là n’aillent de leur côté. Fière de ne pas l’avoir tué comme sa famille l’aurait fait, elle se promit de ne pas l’oublier. Ainsi commençait le début d’une jolie vie de Dullahan libre.

***

Sine se tient hors de la forêt où elle s’est installée provisoirement. Le ciel semblé avoir repris des couleurs et la vie reprend son court. Elle est rassurée, tout en se sentant presque déçue. La guerre est terminée depuis un moment, ainsi que le massacre. Les acteurs principaux vaincus, tout le monde sera désormais tranquille. Elle pousse un râle de soulagement et s’écroule au sol en fixant la vaste étendue bleue, les pertes sont nombreuses, pensait-elle. Comment arranger cela ? Un sentiment d’inquiétude naît en son cœur. Est-ce le cas sur terre ? Sa tribu va-t-elle bien ? Elle secoue la tête et tente d’effacer cette pensée. Son peuple saurait s’adapter à champs de guerre tels que celui où vivait Sine, peu comme ils le sont, ils n’auront qu’une envie : se préserver. Y penser, la faitsourire. Elle croit en eux, mais éprouve un sentiment de déception pour ne pas avoir croisé de Dullahan depuis son arrivée sur Saol Eile. Sont-ils aussi rares que dans son monde d’origine ? Elle pensait que oui. Aussi triste que ça l’était, elle savait qu’elle devrait s’y faire et vivre sans se préoccuper de cela. Mais l’envie de régner sur un groupe de Dullahan se faisait puissante. Plus forte que sa raison, comme dans sa jeunesse. La voici avec nouvel objectif. Celui de devenir chef.

***

Je râle. Je marche en traînant des pieds. Je ne sais pas si je suis prête à faire cela mais je dois m’inscrire à l’Agence, pour le bien de mon peuple et de mon ambition. Je dois l’avoir, cet enfant qui me donnera ce que je veux. Cela ne me dérange pas d’avoir à me lier à quelqu’un, toutefois, je ne saurai rester avec lui si mon cœur ne se décide pas à lui appartenir. Il y a des fois où nous devons faire des choses qui ne nous plaisent pas, j’en suis consciente mais ça, il est hors de question que je reste avec une personne que je n’aime pas. Aussi sombre que cela le soit, je voudrais le tuer, ce désir de me débarrasser de cette « chose » nuisant à ma vie commencera pas s’accroître jusqu’à ce qu’il ne soit plus contrôlable. Je ne veux ni d’un boulet au pied, ni de devoir ressentir cela à nouveau. Ne plus tuer, c’est ce que je souhaite. Mais épouser une personne que « j’aime » ainsi qu’avoir l’enfant que je souhaite tant, sont une priorité et bien plus forte que ma raison. Comme toujours.
Je remercie cette « Kassandra » qui nous a permis de nous reproduire avec ces humains. Même si je trouve cela un peu idiot de s’être sacrifié pour cela, je ne peux que lui attribuait mon respect, comme chaque mythique ici. Ou du moins, il le devrait. Le rituel du Fertile Espoir, il le porte bien son nom. Désormais, il m’aidera à accomplir une bonne fois pour tout ce que je souhaite. Cela risque d’être compliquée, mais c’est ce que je souhaite, et je ferai tout pour y parvenir. Je ne dois pas revenir en arrière. Si je dois souffrir, je souffrirai d’une autre manière, mais je ne laisserai rien ni personne m’empêcher d’avoir ce que je souhaite par-dessus tout.


Derrière l'écran ?
★ Pseudo : Tyimei
★ Âge : 19 printemps
★ Comment avez-vous connu le forum ? Partenariat
★ Code : (dans le règlement en 3 parties) OK by Ourania
★ Qui est la créatrice du Flux ? : OK by Ourania
02.10.17 13:18
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 19
Messages : 16
Date d'inscription : 29/09/2017
Âge du Personnage : 316 ans
Race : Dullahan
En couple avec : Personne pour le moment ♫
Métier :  Pas de métier fixe pour le moment
Multi-Compte : Aucun
Actif ? : Oui ♪
Dullahan
Les Dullahans. Dans le Folklore irlandais, ce nom est attribué à un type de fée solitaire vivante de façon solitaire et voyageant sans cesse sur un cheval aux narines lançant du feu et aux yeux rouges. Il est dit que ces fées aux intentions peu sympathiques à l’égard des humains, peuvent retirer leurs têtes à leurs guises afin de jouer avec mais n’arrête son cheval que pour ôter la vie de quelqu’un sauf s’il voit de l’or puisque ceux-ci en ont peur. Des êtres à l’allure hideuse et effrayante, ayant comme arme un fouet, celui-ci serait fait grâce à la colonne vertébrale d’une de leurs victimes et éclaire leurs chemins grâce à celle-ci.

Tout ceci est plus ou moins vrai, si l’on omet quelques petits détails, comme le fait que l'or ne les effraie pas du tout. Les Dullahan vivent en groupe dans les montagnes, et rare sont ceux qui ne vivent pas en communauté, la plupart des solitaires sont des exilés, punis pour une faute déclarée comme graves au sein du clan, tel qu’une trahison.

Contrairement à la plupart des autres fées, les Dullahan aiment effrayer les humains et les enquiquiner sans pour autant les tuer, étant des êtres très "taquins" (au point de simuler des kidnapping avec leur victimes, avant de les laisser partir)et fière de la réputation de "méchant" qu'ils finirent par acquérir. Toutefois,jamais elles ne tueront un humain pour le plaisir. Ces fées ne sont qu'à moitié "mauvaise" et protègent les humains perdus dans les montagnes de toutes menaces, et ce jusqu'à ce qu'ils retrouvent leurs chemins, restant cependant dans l'ombre de sorte à ce que ceux-là ne s'aperçoivent pas de leur présence. Des fées protégeant les humains, c'est ce que sont les Dullahan, pour une raison inconnu. Néanmoins, les Dullahan ne peuvent qualifié de bonnes fées puisque n'éprouvant aucune compassion ou sentiment de haine pour les autres races, elles n'auront aucun scrupule à tuer  ou à  jouer à leur manière, avec les autres races qu'ils croisent où se trouvant sur leur territoire, ayant pour seule excuse que ceux-ci nuisaient à leurs tranquillités.

Chez ces fées, le rang et le rôle au sein du clan se transmet et ne peut être changé, un haut placé restera toujours un au placé, tout comme un Dullahan de bas rang le restera et le transmettra à sa descendance. Toutefois, même si cette espèce ne semble qu’avoir de mauvais côtés, il serait mentir ne pas mentionner leurs grand sens de loyauté envers leurs compères et les aideront toujours comme ils le peuvent lorsque l’un d’eux se retrouve en difficulté.

Chez les Dullahan, le groupe est généralement dirigé par l’un d’eux de sexe féminin, pour une raison inconnue. Mais il arrive que cela soit un homme, parfois dû au fait que la précédente n’eut point de fille, il serait hors de question pour eux de laisser régner quelqu’un d’autres que l'enfant « pure », ce qui définie l'héritier ou héritière. Pour différencier un haut placée d’un Dullahan de sous rang, la fumée s’échappant du coup de ces derniers et d’un bleu turquoise ou d’un noir ébène pour les « nobles » et blanc pour un de bas rang.

Durant la saison de l’automne, les Dullahan traversent le monde, ils ne s’arrêtent que lorsqu’il est temps pour eux de tuer quelqu’un, et stoppent leur périple en hiver, quand il est temps de se « reproduire ». Si ceux-ci se reproduisent entre eux, la plupart préfèrent s'abstenir, sous peur de « salir » le rang du futur rejeton en mêlant « noble » et «simples » , ce qui explique pourquoi il n'y pas grandement de reproductions.

Concernant leurs physiques, les Dullahan peuvent ressembler à des humains, que ce soit pour la couleur de peau ou la couleur de cheveux mais sont généralement bleus, aux scleras (blancs des yeux) noirs. De taille grande, les femmes font en général 1,80 jusqu’aux 2m70 et les hommes 1m90 jusqu’au 2,90.

En ce qui concerne leurs capacités, les Dullahan ont une grande habileté au combat corps à corps. Ces derniers peuvent bien sûr, retirer leurs têtes pour diverses raisons, notamment celle d'éclairer leur chemin dans la nuit ou tout simplement parce qu'ils en ont envie. Ils peuvent aussi prendre la forme d'un cheval à la robe noire et gardent tout de même leur couleur d'yeux habituelle.

Espérance de vie : environ 800 ans
02.10.17 13:32
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Autre
Voir le profil de l'utilisateur http://migoto-renaissance.forumactif.org
Âge IRL : 26
Messages : 139
Date d'inscription : 30/10/2016
Âge du Personnage : 122 ans.
Race : Doppelgänger.
Métier : Agent "sous couverture" de l'Agence.
Multi-Compte : Xiang ▬ Caesar ▬ Farah ▬ Cyriel ▬ Uryuu
Actif ? : Yep ♥
Bonjour et bienvenu ♥️

Je suis déjà fan du choix de race *_*
En tout cas, je reste curieuse de la description que tu feras de cette nouvelle race !

Si tu as des questions ou quoique se soit, n'hésites pas à les poser ici, ou par MP à Kassandra Wink
Bon courage pour ta fiche !
02.10.17 13:37
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Humain
Voir le profil de l'utilisateur http://short-edition.com/fr/auteur/justine-lortal
Âge IRL : 24
Messages : 454
Date d'inscription : 31/08/2016
Âge du Personnage : 25 ans.
Race : Humain.
En couple avec : Personne.
Métier : Représentant du Domaine de l'Immigré / Prince du Bhoutan.
Multi-Compte : Nature - Lagertha Marten - Dvir Mailstrom
Bienvenue parmi nous Sine !

J'aime beaucoup le physique déjà et j'ai hâte de lire la suite, ça tease un peu haha *^*

Bon courage pour la suite Wink

_________________

02.10.17 13:40
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 30
Messages : 105
Date d'inscription : 14/09/2017
Âge du Personnage : 563 ans
Race : Banshee
En couple avec : /
Métier : Juge pénal
Multi-Compte : Télès
Actif ? : Oui
Bienvenue ! J'ai hâte de lire la suite de ta fiche ^^

_________________
Dialogue en #01006F

Code:
[color=#01006F][b]« Dialogue. »[/b][/color]
02.10.17 14:14
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 33
Messages : 585
Date d'inscription : 18/07/2016
Âge du Personnage : 581 ans
Race : Draconide
Métier : Première Apprentie de Kassandra, mage dimensionnelle
Multi-Compte : Lukian
Actif ? : Oui^^
Bonjour et bienvenue sur Saol Eile.

si tu as des questions, n'hésites pas^^
02.10.17 14:29
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur http://tol-orea.xooit.org/index.php
Âge IRL : 24
Messages : 159
Date d'inscription : 10/11/2016
Âge du Personnage : 180 ans
Race : Croquemitaine
En couple avec : Veuve (libertine)
Métier : Professeure d'arts martiaux & propriétaire de la Forge des Héros
Multi-Compte : Lily Lux - Nathorod - Xander Thrace
Actif ? : Oui
Bienvenue ! J'adore la race choisie et la manière dont tu l'imagines *_*
Bonne chance pour finir ta fiche o/

_________________
" As-tu peur du noir, jeune héros ? "
Dark Night - The Blasters
03.10.17 11:18
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Autre
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 33
Messages : 216
Date d'inscription : 24/07/2017
Âge du Personnage : 216
Race : Anémoi
En couple avec : personne pour le moment
Métier :  Doubleur/se de dessin animé et de chanteur/euse virtuel/le
Multi-Compte : Hermaphrodite
Actif ? : oui
Bienvenue sur Saol et je kiffe trop cette race! Je vais suivre ce personnage de près XD

Oui j'ai une fée des rivières et un esprit du vent du coup je ressens l'envie et le besoin irrépressible d'avoir un lien quelconque avec ton perso *.*
03.10.17 11:54
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 621
Date d'inscription : 14/07/2016
Coucou^^

Bon, à la première lecture, je peux déjà donner un premier avis sur la race en elle-même. Et n'en déplaise à certains, pour ma part, j'ai des petits problèmes avec la version actuelle.

Tout d'abord, l'espérance de vie est trop longue, nous avons à l'heure actuelle trop de races avec d'énormes espérances de vie, je crains qu'il ne faille ici supprimer un zéro au montage ^^

Ensuite, nous ne prenons plus de race ayant la capacité de se reproduire naturellement avec des humains, nous en avons déjà trop et c'est supposé être extrêmement rare.

Ce qui me gêne aussi, c'est que j'ai un petit peu l'impression de voir le mythe original au pied de la lettre pour les capacités, il faut un peu nuancer. Le principe de Saol Eile, c'est justement de montrer que les mythes ont exagéré, voir inventé des choses de toute pièce, parfois complètement à l'opposé de la réalité.

La société moderne mythique n'accepte plus certaines choses non plus, par exemple, se promener avec un fouet fait à partir de vertèbres de ses ennemis, c'est un peu mal vu (et à Ta Suil, c'est un coup à finir au poste).

Donc, voilà à l'heure actuelle, si tu as des questions, n'hésites pas^^
03.10.17 12:06
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mythique Femelle
Voir le profil de l'utilisateur
Âge IRL : 19
Messages : 16
Date d'inscription : 29/09/2017
Âge du Personnage : 316 ans
Race : Dullahan
En couple avec : Personne pour le moment ♫
Métier :  Pas de métier fixe pour le moment
Multi-Compte : Aucun
Actif ? : Oui ♪
Hello !
Merci pour votre accueil, ça fais plaisir.
Eowin: Il n'y a pas de soucis, j'accepte avec joie ♫
Kassandra: Merci de m'avoir prévenue et je crois que c'est bon. J'ai modifié pas mal de chose ^^
05.10.17 14:22
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 621
Date d'inscription : 14/07/2016
Fiche Validée
Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Saol Eile et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants. Nous te demanderons aussi d'aller recenser ton Métier cela serait pratique. Si ce n'est pas ton premier personnage parmi nous, merci de nous le signaler dans le Registre des Multiples Personnalités.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Notamment, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^
Nous avons aussi le Centre de Messagerie pour les rps de type "épistolaires/mail/sms". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage Wink

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, demander des lieux, trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration...etc.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.

Le staff te souhaite la bienvenue !
05.10.17 14:54
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Eile :: Le Controle Identitaire :: Présentations :: Mythiques validés-
Sauter vers: