Etres Mythiques et particularités de Saol Eile

 :: La porte sur l'Autre Monde :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Fondatrice
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saol-eile.org
Messages : 634
Date d'inscription : 14/07/2016
Mythique ? Vous avez dit "Mythique" ?
« Êtres mythiques » est le terme un petit peu bâtard employé pour décrire tous les habitants de Saol Eile. Il désigne toutes les races issues des mythes, folklores et légendes humaines à travers les âges et les cultures.

Toutes ces créatures existent bel et bien, dans ce monde que l’on nomme Saol Eile. Elles se sont exilées il y a longtemps pour éviter de devoir rentrer en conflit avec les humains pour la domination de la Terre. Les anciens ayant les moyens de se créer un monde à eux, ils ont eu la sagesse d’éviter un conflit stupide.

Faire un inventaire exhaustif de toutes les races mythiques qui existent relève du parcours du combattant. Il y en a au bas mot des milliers! De plus, chaque espèce n’est pas unique, car pour chacune d’entre elles, on trouve parfois jusqu’à une vingtaine de sous-espèces, de clans ou de particularités différentes.

En fait, dans cette gigantesque métropole cosmopolite qu’est Ta Suil, chaque être mythique semblera différent et appartenir à une espèce unique.

Chaque race a ensuite ses propres spécificités en termes de morphologie, d’espérance de vie, de régime alimentaire et autres. Plusieurs vies ne suffiraient pas à toutes les étudier en détail, Saol Eile est un monde d’une richesse passionnante.

Bien sûr, faire cohabiter tant d’espèces ne fut pas sans heurt et des guerres, il y en eut au fil des siècles, jusqu’à la grande guerre du siècle dernier qui faillit amener l’extinction de toutes les races.

Cependant, il y a quelques paramètres communs à toutes les races. D’une façon ou d’une autre, ils ont tous accès à une apparence plus ou moins humanoïde. Soit parce qu’elle est dans leur nature d’un point de vue morphologique, soit s’ils ont des apparences différentes, ils possèdent la capacité innée de prendre une apparence humanoïde.

Toutes les espèces ont une grande espérance de vie comparée aux humains, certaines sont même virtuellement immortelles tant il est compliqué de la calculer.

Ce sont ces grandes espérances de vie qui fait que la démographie de Saol Eile n’a jamais été élevée, quand on vit très vieux, on n’est pas très obsédé à l’idée de laisser une descendance.


Ah...La Magie !
Ce qu’on appelle la magie consiste en une vaste science englobant de nombreuses spécialités afin d’obtenir des effets variés par le biais de l’énergie magique ambiante et normalement impossible à reproduire par les techniques ou la science. Théoriquement, n’importe quel habitant de Saol Eile peut la pratiquer, mais dans les faits ce n’est pas aussi simple.

La magie ne se laisse pas dompter par le premier venu, elle se paie et parfois cher. Faire de la magie en amateurisme revient à laisser un enfant jouer avec une arme chargée et sans sécurité.

Pour comprendre une ou plusieurs magies, il faut étudier, apprendre et y consacrer sa vie. Et quand on sait que la vie d’un être mythique peut être très longue, on comprend la véritable portée de cet engagement.

Mage est un métier à part entière, qui n’accepte aucun amateurisme. Les mages sont rares sur Saol Eile et généralement très respectés. Après tout, c’est une enchanteresse qui mit fin à la grande guerre et créa le rituel du Fertile Espoir. Et c’est une autre mage qui créa le Flux pour accéder très facilement au monde humain.

On apprend la magie principalement au sein d’écoles spécialisées et élitistes, y entrer est dur, car les tests sont d’une difficulté élevée, bien que critiqué, cet élitisme se révèle nécessaire pour ne pas laisser de si puissantes connaissances entre les mains d’un irresponsable. Sortir de ces écoles permet déjà d’être un mage confirmé, mais on considère que pour atteindre une véritable maîtrise, il vaut mieux ensuite être pris comme apprenti auprès d’un maître mage reconnu comme tel.

Il est important de ne pas confondre la magie dans son application générale et académique avec les pouvoirs innés et les capacités spéciales de certaines espèces, même si ces pouvoirs ressemblent parfois à de la magie et se basent sur des théories proches. Par exemple, le pouvoir de séduction d’un succube ou le souffle énergétique d’un draconide ne sont pas des sorts magiques, mais bien des capacités innées, bien qu’elles restent soumises à un entrainement propre à l’espèce pour en tirer l’efficacité maximale.

À noter également que si tous les êtres mythiques peuvent apprendre et pratiquer la magie, il y a certaines espèces qui sont effectivement avantagées dans la pratique de toutes ou certaines formes de magie.


Le Rituel du Fertile Espoir
pour comprendre la portée de ce rituel, il faut d’abord comprendre le fonctionnement physiologique des êtres mythiques. Hormis quelques cas ultra-rares qui relèvent de l’exception, les différentes races sont parfaitement infertiles entre elles.

Deux êtres mythiques de races différentes peuvent parfaitement s’aimer et se consacrer leurs vies, mais ils ne pourront jamais avoir une progéniture de sang. Et quand on sait que des races mythiques, il y en a des milliers, on comprend que c’est l’une des raisons qui font que la démographie de Saol Eile n’a jamais été élevée.

Et bien sûr, il n’est jamais garanti pour un être mythique de trouver un individu de son espèce de sexe opposé qui lui donnera envie d’avoir des enfants.

Et c’est là que le rituel prend toute son importance. Par défaut, des humains, il y en a bien plus que tous les êtres mythiques réunis. En en faisant venir sur Saol Eile, cela multiplie les chances pour un être mythique de rencontrer un individu pouvant lui offrir une descendance.

Le rituel de Kassandra donne la possibilité à tout être mythique de s’accoupler sans soucis avec un humain de sexe opposé et de faire un enfant. L’enfant sera toujours un être pur de la race mythique du géniteur non-humain, bien qu’il puisse hériter de son parent humain de quelques traits physiologiques, mais uniquement sur l’apparence, couleur de cheveux, yeux, etc.

Le rituel protège aussi les femmes humaines en s’assurant qu’elles pourront donner naissance à de petits êtres mythiques sans soucis pour leurs santés.

Kassandra avait vraiment peaufiné tous les détails jusqu’au bout et ce n’est pas pour rien que l’on dit que ce rituel rend vraiment espoir en l’avenir à beaucoup de gens sur Saol Eile.


Métropole de Ta Suil et vie courante
Déjà peu peuplé à la base, Saol Eile a perdu beaucoup d’habitants pendant la grande guerre, de nombreuses zones sont maintenant à l’abandon, car les habitants se regroupent pour se faciliter la vie dans se grandes villes. Il n’y a plus ni gouvernement étendu ni royaumes, chaque ville fonctionne pour l’instant sur le modèle de la cité-état, ce qui suffit largement tant que la démographie de Saol Eile n’aura pas augmenté significativement.

L’une de ces plus grandes villes est Ta Suil. Pas très développée à l’origine, elle changea de statut lorsque Kassandra en fit son point de chute pour préparer son rituel et ce qui allait en suivre. Cette ville est devenue un symbole. Elle est aussi grande et étendue que les grandes capitales humaines, des millions d’êtres mythiques y vivent.

Si on omettait ces habitants, elle ressemblerait à n’importe quelle ville moderne humaine. Car les êtres mythiques ont copié les façons de faire des humains. Ils ont l’électricité, l’eau courante, la technologie en général. Vous y trouverez tout le confort moderne, ils ont un internet propre à leurs mondes et même leurs industries du divertissement. La seule différence vient du fait que de nombreux appareils sont fabriqués parfois sur mesure pour s’adapter aux nombreuses morphologies de tant d’espèces. Si on omettait ce « léger » détail, un humain du 21e siècle se sentirait parfaitement chez lui.
23.07.16 15:51
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saol Eile :: La porte sur l'Autre Monde :: Contexte-
Sauter vers: